Trucs de base pour de belles jardinières

Image by Kaidevil Wiwan from Pixabay
Image par Kaidevil Wiwan de Pixabay

Danielle Goyette

05.06.2023

Enseignant au CRIFA en horticulture, puis en aménagement paysager depuis 1996 et maintenant en semi-retraite, Bertrand Gagnon a tout un « vécu des plantes »! Il partage avec nous quelques trucs pour avoir de belles jardinières en santé tout l’été!

Le choix des plantes

Avant de choisir les plantes de nos jardinières, il faut observer leur environnement : y a-t-il beaucoup de soleil, plus d’ombre, du grand vent? L’idéal est un lieu qui offre des journées de moitié-moitié ombre-soleil. La plante aura ainsi assez de soleil pour grandir, mais l’ombre va lui éviter de cuire. Il y a peu de plantes qui tolèrent la sécheresse pour être exposées en plein soleil toute la journée.

Suggestions de plantes : Si la jardinière risque d’être sous de grands vents, il faut éviter les plantes aux petites fleurs fragiles et aux feuillages et tiges fines. Il est important de s’informer aussi à savoir si la plante retombe de beaucoup si elle est suspendue assez haut. Et s’assurer aussi qu’on pourra voir les fleurs si elle pousse surtout sur le dessus si elle est suspendue très haut. Les pétunias, les surfinias ou les fuchsias sont des très belles suggestions de plantes retombantes très fleuries. Par exemple, le bégonia tolère le soleil, aime le semi-ombragé, mais comme toutes les plantes, si c’est trop ombragé, il ne fleurira pas bien.

Les choix de pots

Ce n’est pas la variété qui manque! Il est important que le pot de la jardinière ait des trous en dessous pour éliminer le surplus d’eau. Toutefois, certains pots sans trous comprennent un plus petit pot inversé troué au fond qui permet de créer un vide pour éliminer l’eau de trop dans la plante et qui ne noiera pas celle-ci. Il est alors facile de jauger avec une tige s’il y a encore de l’eau dans le fond de votre jardinière avant d’arroser à nouveau.

Si vous ne pouvez pas faire de trous en dessous de votre pot, vous pouvez déposer des morceaux de barquette de styromousse ou des roches dans le fond pour créer un vide entre les racines et le surplus d’eau possible. On peut aussi ajouter une membrane entre la terre et les roches, soit une guenille ou du papier journal pour empêcher la terre de se retrouver dans les roches avec le surplus d’eau et composer une glaise qui ne sèche pas.

Plus poreux, les pots de terre cuite ont tendance à aspirer l’eau de la plante un peu plus, il faut donc être vigilant pour s’assurer que la plante ne manque pas d’eau.

Le choix du terreau

Les racines ont besoin d’eau, mais aussi d’air pour bien pousser. Le choix d’un bon terreau d’empotage aéré est important pour une jardinière. Il faut que les racines puissent respirer. La terre noire à jardin n’est pas une bonne idée, car elle est tellement dense que les racines risquent de manquer d’oxygène.

Le terreau d’empotage est très léger et il peut contenir notamment de la perlite qui l’aère bien. On peut y ajouter un peu de compost si ce ne sont pas des plantes comestibles, mais pas plus de 10 % de compost pour 90 % de terreau.

Le choix des engrais

Comme les terreaux ne contiennent pas d’engrais ou très peu, il est essentiel d’en ajouter à nos jardinières. Les engrais à dégradation lente peuvent être intégrés au terreau ou déposés sur le dessus de la terre. Par contre, un bon arrosage régulier au début de la saison avec un engrais soluble 15-30-15 fait très bien l’affaire, puis on peut passer ensuite au 20-8-20 qui est plus neutre et alcalinisant. Ainsi, on contrôle mieux l’ajout d’un engrais qui est assimilé rapidement. Le fumier de poule vendu en granules est bien aussi, par contre le sol doit le transformer pour que la plante puisse l’absorber correctement, tout comme les granules à dégradation lente. En jardinière, c’est moins recommandé parce que le sol dégrade moins bien ce fumier. Par contre, dans le potager, ce produit-là peut être très bien.


Pour plus d’astuces et de contenu sur le jardinage, consulter les articles de notre édition Spéciale Jardinage! Que ce soit le Défi Compost, comment se débarrasser de petites pestes dans nos jardins, ou rencontrer une passionnée de fleurs, notre page Environnement est remplie de suggestions pour vous!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

La gestion des matières résiduelles, une obligation collective!
27.06.2024
Jean-Pierre Charuest, maire de Compton et Monique Clément, coordonnatrice de projet matières résiduelles, MRC de Coaticook

La gestion des matières résiduelles, une obligation collective!

Au défi <i>Ramasse ta rue</i>, j’étais là…
02.06.2024
Jordane Masson

Au défi Ramasse ta rue, j’étais là…

Retour sur la 3<sup>e</sup> édition de <i>Ramasse ta rue</i> à Compton
02.06.2024
Jordane Masson

Retour sur la 3e édition de Ramasse ta rue à Compton

Le Défi Pissenlits
01.05.2024

Le Défi Pissenlits

Quiz écoresponsable du ménage du printemps
30.04.2024
Monique Clément, Recycologue

Quiz écoresponsable du ménage du printemps

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner