Série Cimetières : Le cimetière Carr, première partie

Le cimetière Carr
Photos: Jeanmarc Lachance

Jeanmarc Lachance

29.08.2022

Situé chemin de Hatley, en face des installations de la ferme Valleyclan, le cimetière Carr est un cimetière de proximité; la plupart des personnes qui y ont été inhumées ont vécu dans les environs. 

Le site de ce cimetière est remarquable, notamment par la quantité d’érables centenaires qui l’entourent, par la diversité des monuments funéraires qui s’y trouvent dont celui de la famille Carr, érigé avant 1896. Il s’agit du plus haut monument de tous les cimetières de Compton.  Érigé au centre du cimetière, ce monument de granit rose impressionne. Ayant la forme d’un pilier, des colonnettes ont été ajoutées aux quatre coins de celui-ci lesquelles supportent un entablement surmonté d’un obélisque qui atteint plus d’une dizaine de mètres de hauteur. En architecture, le pilier est utilisé pour supporter des charges importantes, ce qu’il accomplit ici avec l’assistance des colonnettes. Dans la symbolique funéraire, l’obélisque est signe de puissance et de stabilité, de la croyance en la résurrection et à l’immortalité.

L’ampleur du monument Carr contraste avec les autres éléments du cimetière. Pierrette Maurais, dans Cimetières patrimoine pour les vivants3, affirme que les cimetières sont le miroir d’une société. Nul doute ici que les Carr, notamment Francis et son épouse Susan Haines décédés en 1894 de même que leur fils Guy Carr décédé en 1935, font la démonstration de leur perception de la place qu’ils ont occupée dans la société comptonoise de la fin du XIXe siècle tout en témoignant de l’aisance financière dont jouissait la famille pour ériger un tel monument. Qu’on le veuille ou non, la démesure du monument Carr par rapport aux autres monuments de ce cimetière est éloquente.

Plusieurs autres éléments reliés au patrimoine funéraire sont observables au cimetière Carr. Parmi les matériaux des monuments, il faut souligner quelques lames verticales en ardoise, matériau utilisé surtout entre 1800 et 1850. Le muguet symbolisant la chasteté et la pureté, il faut voir le lot de la famille Leavitt lequel est littéralement envahi par des plants de muguet. Les mains d’adieu, les urnes au milieu d’un jardin planté de saules pleureurs sont parmi les symboles funéraires les plus fréquents.

monument en ardoise; Jane C
Monument en ardoise en mémoire de Jane c, fille de John I et Louise Hadlock, décédée le 26 août 1853

La famille Carr

Sans figurer parmi les associés à Jesse Pennoyer, chef du groupe auquel les autorités ont octroyé les premières terres de Compton en 1802, la famille de Parker Carr s’installe à Compton vers 1805. Né au Vermont, Parker s’établit à la jonction des chemins de Hatley et Veilleux; son fils Francis va lui succéder sur la ferme familiale alors qu’Ira et Albert vont exploiter des fermes situées aux alentours de telle sorte que l’endroit sera longtemps désigné : Carr Neighbourhood.

Parmi les enfants de Francis Carr et de Susan Haines, l’aînée, Mary Esther (Marietta), va épouser en 1866, l’avocat Hubert Charron dit Cabana, élu premier maire francophone de Sherbrooke en 1880. Mais celui qui a le plus marqué l’histoire de Compton est Guy Carr, leur fils cadet. Talentueux éleveur de bétail, il remporte de nombreux prix lors d’expositions agricoles, tant au Canada qu’aux États-Unis. Il s’implique dans divers organismes voués à la promotion de l’agriculture et à l’entraide en milieu agricole, dont le Compton Farmer’s Club. Il fait une brève incursion en politique municipale comme maire du Canton de Compton de 1919 à 1921. Marié à Lillian Maud Codner en 1901, Guy Carr décède en 1935. 

  1. Une photographie du monument apparaît d’ailleurs dans History of Compton County […] publié par L. S. Channell en 1896.
  2. MRC de Coaticook, Inventaire des cimetières et croix de chemin, mai 2011. Site Internet : Inventaire des cimetières et croix de chemin (mrcdecoaticook.qc.ca), pages 122 et 132.
  3. SIMARD, Jean. Cimetières patrimoine pour les vivants, Sainte-Foy (Québec). Éditions GID, 2008, 456 pages.

Vous voulez en apprendre plus sur les cimetières de Compton? Lisez sur le cimetière Ives Hill et le cimetière Bowen.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Un homme passionné de politique municipale
30.04.2024
Élodie Harriman

Un homme passionné de politique municipale

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert
30.04.2024
Mathilde Laprade Ravenhorst

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert

Cécile Collinge, une brigadière rayonnante
30.04.2024
Mikaëlla Naessens-Acuna

Cécile Collinge, une brigadière rayonnante

Benoît Bouthillette, un homme impliqué
30.04.2024
Annabelle Ladouceur

Benoît Bouthillette, un homme impliqué

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala
30.04.2024
Rosalie et Émilie Lajoie

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner