Du basket pour les jeunes à Compton!

C’est en discutant avec le conseiller municipal et féru de sport, Marc-André Desrochers, que John Acuna a échafaudé l’idée de créer une activité parascolaire dans le gymnase rénové de l’école Louis-St-Laurent.

Danielle Goyette

03.04.2024

John Acuna est un passionné de sport depuis son tout jeune âge. Déjà, dans son enfance aux Philippines, il jouait au basketball avec enthousiasme, un sport très populaire dans ce pays. Quand l’idée lui est venue de partager cet amour du basket avec des jeunes de Compton, il ne pensait pas que cela susciterait tant d’engouement.

C’est en discutant avec le conseiller municipal et féru de sport, Marc-André Desrochers, qu’il a échafaudé l’idée de créer une activité parascolaire dans le gymnase rénové de l’école Louis-St-Laurent. La directrice de l’école, Kathy Lapointe, fut tellement emballée par le projet qu’elle a même contribué, par le biais de la Commission scolaire, à rémunérer certains coachs pour encourager une présence assidue de gens responsables. Et comme l’activité est parascolaire, la location du gymnase, l’inscription et l’activité sont gratuites. 

« On a été surpris qu’une cinquantaine de jeunes s’inscrivent si rapidement! Des gars et des filles de 8 à 12 ans de toutes les diversités! On ne fait aucune discrimination, tous et toutes sont bienvenus. On se retrouve les mercredis de 18 h à 19 h. Nous sommes à leur montrer d’abord la base du basketball. »

« Il est important de commencer tôt à intéresser les jeunes au sport. Apprendre à jouer en équipe, à participer, à créer des liens, à persévérer, demeure tellement plus important que de gagner au bout du compte. La responsabilité, la rigueur au jeu, le respect des autres… il y a tant de valeurs fondamentales dans le sport que l’on peut apprendre et partager! »

John Acuna

Toute une équipe pour encadrer ces jeunes

En complicité avec Marc-André Desrochers, John a monté une équipe solide pour guider ces jeunes dont certains n’avaient jamais joué au basketball. On y retrouve Alyssia Caron, Nathan Grenier, Thomas Scalabrini, Lilia Naessens-Acuna et Émile Laprade.

« Les jeunes joueurs sont répartis en quatre équipes et se pratiquent avec différents coachs à quatre stations de panier. Souvent, c’est Marc-André qui donne les consignes de départ. Il a le tour, il sait leur parler, il les fait rire et il aime tellement le sport qu’il transmet cette passion-là. Il fait l’échauffement avec eux, il les encourage, il est vraiment super! Ensuite, on prend la relève en petits groupes. »

« Mon cœur est vraiment dédié au basketball! »

Autant d’emballement fait la joie de l’initiateur du projet. John témoigne d’un grand plaisir à vivre cette aventure avec Marc-André, car tous deux partagent une même vision de tout ce que le sport peut apporter de constructif aux jeunes. « Se rassembler en groupe, échanger avec les autres, vivre une complicité avec son équipe, c’est crucial pour se développer sainement, sans oublier tous les bienfaits pour la santé physique et mentale. Plus on commence jeune, plus on transporte ces valeurs et ce bien-être au fil des ans, et ces échanges avec les autres nous permettent de devenir de meilleures personnes impliquées socialement. »

« Le sport nous permet de découvrir le meilleur de nous-même! »

Marc-André Desrochers

Marc-André Desrochers est un sportif né qui ne s’arrête jamais. Il a commencé très jeune à pratiquer différents sports de compétition ou en solitaire, que ce soit le soccer, le volleyball, le ski alpin, le baseball, la course… Par la suite, il est devenu entraîneur de football au niveau collégial. Transmettre ses connaissances lui a toujours été essentiel et stimulant. 

« C’est super que John ait eu cette idée. Pour lui, c’était très important de créer cette activité parascolaire pour susciter le plaisir de la pratique d’un sport auprès des jeunes. Quel plaisir pour moi de l’accompagner dans cet élan-là! Le sport collectif, ça te permet de te dépasser en compagnie d’autres camarades, de te sentir impliqué dans une activité physique structurée. Je trouve que c’est l’une des meilleures manières d’évoluer, de grandir, de vivre différents défis, de toucher à des expériences différentes selon les sports et les rencontres que l’on y fait. C’est aussi une merveilleuse façon d’apprendre à se dépasser, à se faire confiance et à travailler en équipe. Et ces jeunes, ils ont de l’énergie à dépenser en quantité!

J’ai toujours aimé entraîner des jeunes. J’étais donc très motivé à l’idée de m’impliquer dans ce projet-là pour partager mes connaissances. Je pense que c’est le début d’une nouvelle ère, celle de l’occupation du gymnase rénové de l’école, autant au niveau parascolaire que communautaire et social. »

« Le sport nous permet de découvrir les différentes habiletés que nous possédons. »

Marc-André est impressionné par la cinquantaine de jeunes inscrits à cette activité. Leur motivation et leur soif d’apprendre lui font grand plaisir. Il les trouve géniaux de vouloir tant participer et découvrir un sport que certains ne connaissaient pas encore. « On les sent déterminés à avoir une belle expérience tous ensemble et nous, on se trouve choyés de les accompagner. Si on le fait, bien sûr, c’est parce qu’on veut donner, mais on reçoit autant par leur plaisir d’être là. »

En terminant, Marc-André rappelle à quel point la collaboration de la directrice Kathy Lapointe a été essentielle dans la mise sur pied de cette activité parascolaire gratuite. « De nous permettre de créer cette dynamique-là avec des étudiants du secondaire comme coachs qui entraînent les plus jeunes, c’est un grand bonheur et pour nous et pour tous ces jeunes participants qui ont tant d’énergie à dépenser et mettent tant de persévérance à apprendre! Espérons que dans un avenir proche, il y aura aussi des soirées de course, de volleyball…

Après tout, il y a sept jours dans une semaine! »


De gauche à droite : Marc-André Desrochers, Thomas Scalabrini, Nathan Grenier, John Acuna, Émile Laprade, Alyssia Caron, Lilia Naessens-Acuna

Alyssia Caron, 15 ans

« Je fais du sport depuis que je suis toute petite. Dans ce temps-là, je faisais du vélo, mais quand j’ai découvert le basket, je suis devenue mordue. Toute petite, je me demandais à quoi pouvaient servir les paniers dans le gymnase. Quand je l’ai su, j’ai tout de suite voulu faire du basket et je n’ai jamais arrêté. Aujourd’hui, je fais partie de la ligue de mon école et je participe à des tournois. Je trouve cela super de voir tous ces jeunes avec nous les mercredis! Certains n’ont jamais joué et ça leur prend du courage pour faire leurs premiers pas, mais ils sont persévérants! Le sport, c’est important pour la santé mentale, on se sent tellement mieux quand on en fait régulièrement, c’est bon pour le corps, pour la forme physique! »

Thomas Scalabrini, 15 ans

« J’ai commencé le basketball à cinq ans et je n’ai jamais arrêté. Je fais maintenant partie d’une équipe et on a participé à pas mal de tournois. Je trouve qu’il y a certains jeunes qui viennent à la soirée de basketball qui sont de véritables prodiges. S’ils continuent de s’entraîner, ils sont vraiment prometteurs. Certains n’avaient jamais joué et ils réussissent très bien leurs paniers. C’est tellement bien d’avoir enfin du sport d’équipe à pratiquer chez nous à Compton! Me retrouver coach à mon ancienne école primaire, ça me touche beaucoup! »

Nathan Grenier, 15 ans

“Ça fait déjà six ans que je joue au basketball et c’est ma passion, depuis tout ce temps-là. J’ai découvert ce sport à la télé et ça m’a accroché! Je fais maintenant partie d’une équipe. J’aime beaucoup être entraîneur ici, à Compton. Les enfants écoutent bien, ils sont persévérants, il y en a qui sont étonnants, qui sont vraiment bons! À ceux qui auraient le goût de pratiquer le basketball, eh bien! Venez avec nous, on va s’amuser, j’en suis certain! »

Emile Laprade, 13 ans

« J’ai commencé à jouer au soccer vers sept ans, j’ai sauté quelques années, puis à dix ans, je me suis mis au hockey, au basketball et au vélo de montagne… Je fais aussi partie d’une équipe de basket. C’est bien, les soirées de basketball ici! La plupart des jeunes écoutent les règles, même si certains ont moins de discipline. Certains m’étonnent beaucoup, car ils sont déjà très bons. C’est important le sport, ça nous permet de rencontrer du monde, de dépenser de l’énergie et ça nous aide à vivre et à être en santé plus longtemps! »

Lilia Naessens-Acuna, 12 ans

« Je trouve qu’on est beaucoup de monde à ces pratiques du mercredi, c’est parfois chaotique, mais c’est aussi bien beau tous ces jeunes qui veulent bouger. Ce qui est drôle, c’est qu’ils veulent tout de suite jouer des parties, mais ils ne connaissent pas encore les règles et ils doivent s’entraîner un peu avant cela. Moi, je joue au basketball avec un groupe le dimanche et j’aime bien cela. Je joue aussi au basket depuis un bon bout de temps avec mon père. J’aime bien venir aider à l’entraînement les mercredis, il y a pas mal de vie dans le gymnase, c’est étourdissant parfois! »

Quelques mots de jeunes sur leur passion pour le sport

Romane Laprade Ravenhorst, 9 ans 

« Je fais du sport depuis mes cinq ans. J’aime le soccer et le basketball, mais je préfère la natation. Les mercredis au basketball, j’aime beaucoup les mini-matchs et la période d’échauffements. Il faut faire du sport pour rester en santé, je le conseille à tout le monde. »

Lylia Rouleau, 9 ans

« Je fais du sport depuis l’âge de cinq ans. Je joue à la balle molle, mais je préfère le basketball. Venir au basket les mercredis me permet de jouer avec mes ami·e·s. C’est important le sport, ça nous permet d’avoir une bonne santé. »

Siméon Scalabrini, 9 ans

« J’ai commencé à faire du sport à deux ans. Basketball, football, soccer, escalade, natation, ski de fond, raquette, vélo… mais je préfère le deck-hockey, le badminton et le football américain. C’est bien les mercredis, je me perfectionne au basketball, j’apprends de nouvelles techniques et je m’amuse avec mes ami·e·s. »

Léanne Laprade Ravenhorst, 10 ans

« Depuis l’âge de cinq ans, je pratique le ski alpin, mais c’est le vélo qui est mon sport préféré. J’aime venir aux soirées de basket, car mes ami·e·s sont là et on peut jouer ensemble. Il est important de faire du sport pour être plus forte. »

Mattéo Scalabrini, 13 ans

« Je fais du sport depuis mes deux ans. Je pratique le ski, l’escalade, la natation et le badminton. Je préfère le ski de fond. Le sport est important, car il permet à notre organisme de sécréter des hormones comme l’endorphine, la dopamine ou l’adrénaline qui permettent de réduire le stress et améliorent la qualité du sommeil et notre bien-être. »

Mathilde Laprade Ravenhorst, 10 ans

« Je fais du sport depuis que j’ai quatre ans. Le soccer est mon préféré, mais je fais aussi de la danse et du basketball. J’aime les mercredis, car cela me permet de jouer avec mes ami·e·s. Les organisateurs adaptent les activités en fonction de ce qu’on sait faire. Ce qui me motive, c’est que j’aimerais un jour pouvoir battre mon frère au basketball! Faire du sport, c’est important pour rester en santé. »

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Pourquoi faire de l’exercice?
03.04.2024
Joëlle Côté

Pourquoi faire de l’exercice?

Du basket pour les jeunes à Compton!
03.04.2024
Danielle Goyette

Du basket pour les jeunes à Compton!

Le patinage artistique tatoué sur le cœur
03.04.2024
Danielle Goyette

Le patinage artistique tatoué sur le cœur

Première participation à un championnat de karaté
03.04.2024
Richard Vachon

Première participation à un championnat de karaté

La piqûre de volleyball
02.04.2024
Alice Lajeunesse

La piqûre de volleyball

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner