Série Cimetières : Le cimetière Cochrane Sleeper

JeanMarc Lachance, président de la Société d’histoire de Compton

30.04.2024

Le cimetière Cochrane Sleeper est un cimetière de proximité desservant, indépendamment de leur confession religieuse, la population des environs. Situé chemin Cochrane, le cimetière est identifié comme étant le lot 1 802 763 au Cadastre du Québec; il fait un peu moins d’une demi-acre (1866,77 mètres carrés)1.

Le cimetière Cochrane Sleeper jouxte, à sa gauche, un chemin ancien qui, du chemin Cochrane, se rendait à proximité de la jonction du chemin Jacques avec la route Louis-S.-St-Laurent. La carte topographique de 19522 nous indique qu’à la droite du cimetière (C), s’y trouvait une école de rang (S). Les lettres S (school) et C (cemetery) apparaissent dans la partie supérieure, à droite de la carte.

L’inventaire réalisé par Leslie Nutbrown compte formellement 154 inscriptions, mais plusieurs autres n’ont pu être déchiffrées.3 La pierre blanche (ou pierre de sable), matériau facile à travailler en usage entre 1820 et 1860, a le défaut de sa qualité au sens où elle est plus fragile et offre peu de résistance aux intempéries; si les stèles n’ont pas été brisées, les inscriptions sont souvent devenues illisibles. Cependant les monuments en ardoise (1800-1850), aussi en usage à cette époque, offrent généralement une plus grande résistance, mais la friabilité de certains types d’ardoise les condamne à la détérioration et à la perte des informations qui y étaient inscrites alors que d’autres ont incroyablement résisté aux affres du temps. Ce cimetière a été en activités tout au long du XIXe siècle; il a cessé ses opérations vers 1945.

Les origines du cimetière

Les premières traces des transactions visant l’établissement d’un cimetière à cet endroit remontent à 1803, faisant de ce dernier le plus ancien des cimetières de Compton et parmi les plus anciens cimetières des Cantons-de-l’Est. C’est Benjamin Sleeper qui acquiert le lot 10 B du VIIe rang dont une partie sera réservée pour The Burying Ground.

À l’automne 1973, un groupe de personnes se mobilisent pour débroussailler le cimetière et entreprendre sa restauration alors qu’il avait été abandonné pendant de nombreuses années à la suite de la fin de ses opérations au milieu du XXe siècle. Constitué en personne morale en 1974, le Cochrane Cemetery, que préside Ronald Drew, entreprend une collecte de fonds et des travaux majeurs dont l’érection d’une clôture autour du cimetière, la réparation de stèles et leur stabilisation.

En 1980, à la suite de travaux de nivellement et d’ensemencement, les objectifs pour lesquels le Cochrane Cemetery avait été constitué sont atteints. En 1985, le comité se dissout et le résidu des collectes de fonds est remis au Compton Cemetery qui assure l’entretien du Compton Sleeper Cemetery.

État du cimetière avant 1973
État du cimetière avant 1973

Un mémorial du Haut-Cochrane

Le Cochrane Sleeper est le seul cimetière que nous connaissons dans la partie sud-est du canton de Compton, territoire délimité par le canton de Clifton à l’est, le canton de Barford au sud, la route Louis-S.-St-Laurent à l’ouest et le chemin de Moe’s River au nord. Considérant ce que nous avons pu observer dans d’autres parties de la municipalité de Compton, il est fort probable que divers lieux de sépultures pourraient s’y trouver.

Il apparaît néanmoins que le cimetière Cochrane Sleeper a desservi plusieurs familles dont les patronymes ne se retrouvent généralement pas dans d’autres cimetières de Compton. Les inscriptions les plus fréquentes sont celles des Fuller (17), Benway (13), Hills (11), Aulis (9) et Hool (9)4. La plus ancienne sépulture serait celle de Betsey Sleeper décédée le 7 décembre 1805; elle était l’épouse de Benjamin Sleeper. L’inscription la plus récente est celle de Ira Benway, décédé en 1946. En fait, le cimetière Cochrane Sleeper est devenu la mémoire de ceux et celles qui, depuis les débuts de Compton, ont habité cet espace que nous pouvons désigner comme étant le Haut-Cochrane.

Note : Les photographies proviennent du Fonds Cochrane Sleeper Cemetery, dossier 2018-02-01, Société d’histoire de Compton.


1 Portail géomatique de la MRC de Coaticook, Cartographie en ligne de la MRC de Coaticook (Consulté le 1er avril 2024).

2 Bibliothèque et Archives nationales du Québec, [Carte topographique du Canada à l’échelle de 1:50 000]. 21-E-04-W, Coaticook | BAnQ numérique (Consulté le 1er avril 2024).

3 NUTBROWN, Leslie. Inventaire des inscriptions du Cochrane Sleeper Cemetery Cochrane Sleeper Cemetery, Compton, Quebec – Burial Records (interment.net) (Consulté le 1er avril 2024).

4  Données recueillies par Leslie Nutbrown en 2005 et mises à jour en 2019, complétées par celles de Donald Brown et Nelson Andrews, mai 1970. Fonds Cochrane Sleeper Cemetery, dossier 2018-02-02, Société d’histoire de Compton.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Un homme passionné de politique municipale
30.04.2024
Élodie Harriman

Un homme passionné de politique municipale

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert
30.04.2024
Mathilde Laprade Ravenhorst

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert

Cécile Collinge, une brigadière rayonnante
30.04.2024
Mikaëlla Naessens-Acuna

Cécile Collinge, une brigadière rayonnante

Benoît Bouthillette, un homme impliqué
30.04.2024
Annabelle Ladouceur

Benoît Bouthillette, un homme impliqué

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala
30.04.2024
Rosalie et Émilie Lajoie

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner