Des nouvelles des Journalistes en herbe

Photo: elizabethaferry de Pixabay

Nos jeunes journalistes en herbe nous reviennent avec différentes nouvelles! Il y a de la relève à Compton!


Animaux en vue! 

Chaque année, de nombreux animaux se retrouvent parfois dans des endroits sombres et isolés. De plus, plusieurs personnes se plaignent d’avoir perdu leurs animaux.

Par Annabelle Ladouceur, 12 ans

Plusieurs chats domestiques aiment profiter de l’extérieur même s’ils disposent d’un foyer et d’une famille aimante qui les attendent au chaud. | Photo : Meszárcsek Gergely de Pixabay

J’ai perdu mon compagnon! Que faire?

Si vous constatez que votre animal n’est plus présent, vous avez plusieurs options. S’il portait son collier au moment de sa disparition, vous pouvez contacter le (819) 821-4727 ou alors remplir une fiche de signalement en ligne sur le site de la SPA de l’Estrie. Vous allez devoir envoyer la photo la plus récente de votre animal par courriel. Pour faire votre part, il vous est conseillé aussi de contacter des gens de votre entourage pour vérifier s’ils n’auraient pas vu votre compagnon. Vérifiez également auprès des vétérinaires, des refuges ou des associations animales s’ils n’auraient pas déjà trouvé votre bête adorée.

Est-ce un animal errant ou domestique? 

Comme plusieurs cas animaliers, de nombreuses bêtes meurent de faim, de soif, de la température trop chaude ou trop froide ou bien des dangers de l’environnement où ils s’abritent. Certains animaux n’ont pas eu la chance de naître dans de bonnes conditions et n’ont pas de bonnes compagnies. Il est possible que vous croisiez un chat pendant votre marche et que vous vous demandiez s’il a une famille. Ne pensez pas tout de suite qu’il faut intervenir. Même si ce félin est à l’extérieur, il n’est pas nécessairement errant. Au contraire, plusieurs chats domestiques aiment profiter de l’extérieur même s’ils disposent d’un foyer et d’une famille aimante qui les attendent au chaud. Pour distinguer plus facilement si un chat est domestique, il est bon de vérifier s’il porte un collier à médaillon avec une adresse ou un numéro de téléphone. Si c’est le cas, il est sûrement seulement en balade et retournera très probablement chez lui. Sinon, avant d’agir, vérifiez si son état de santé semble stable. 

Pour finir, nous voulons vous rappeler qu’il est toujours important de surveiller vos animaux domestiques pour éviter le risque qu’ils s’enfuient en ne retrouvant plus leur chemin du retour.


Attention, le prochain sera peut-être vous!

Certaines personnes n’ont pas de chance et sont victimes d’accident sur la route ou encore sur une traverse de piéton.

Par Alexia Ewenson, 11 ans

Certaines personnes n’ont pas de chance et sont victimes d’accident sur la route ou encore sur une traverse de piéton. | Photo: 7854 de Pixabay

Nous allons vous parler d’endroits sensibles aux problèmes routiers du quotidien. Il se peut qu’en roulant, un chevreuil surgisse de nulle part et que vous deviez instantanément freiner. Il ne faut pas paniquer! Sachez qu’il est difficile d’éviter ce genre de collision. Lorsque vous roulez dans une zone où des panneaux indiquent la présence d’animaux, ralentir demeure la meilleure solution pour prévenir un tel accident. Ce genre de problèmes routier est fréquent et imprévisible.

Plusieurs accidents ont lieu à Compton. Faites attention! La rue 147, entre Coaticook et Compton, est souvent prise pour une piste de course! Il y a eu beaucoup d’accidents sur cette route ces dernières années. Il ne faut pas oublier que la plupart des causes de ces mésaventures sont l’alcool, la drogue, la fatigue et même regarder son téléphone. En 2020, au Québec, plus de 135 personnes au volant ayant un taux élevé d’alcoolémie sont décédées.

Pour toutes interventions urgentes touchant les travaux dans le village, composez le (819) 835 5584. Pour signaler un accident, il faut plutôt composer le 9-1-1.

Mais surtout, il faut toujours prendre les meilleures mesures de sécurité afin de se protéger contre toute éventualité!


Le plastique, un ennemi dangereux pour notre planète

Seulement au Québec, environ 700 millions de bouteilles en plastique, qui prennent plus de 400 ans à se décomposer, sont enfouies sous la terre, chaque année.

par Mathilde Laprade Ravenhorst, 10 ans

Environ toutes les secondes, 100 tonnes de déchets se retrouvent dans la mer pour un total de quatre milliards de tonnes annuellement. | Photo : Andrew Martin de Pixabay

De plus, une grande majorité des bouteilles jetées se retrouvent dans nos océans. Tellement que certains disent qu’un 7e continent serait en train de se former dans le nord-est de l’océan Pacifique.

La mer, un dépotoir?

En effet, environ toutes les secondes, 100 tonnes de déchets se retrouvent dans la mer pour un total de quatre milliards de tonnes annuellement. Le bisphénol A est présent dans une sorte de plastique nommé polytéréphtalate d’éthylène, utilisé pour la fabrication des bouteilles. Cependant, ce mélange finit par se dissoudre aussi dans l’eau de ces bouteilles qui est alors bue par les consommateurs. 

Une hormone synthétique dangereuse

Le bisphénol A agit comme une hormone synthétique, ce qui a plusieurs conséquences graves sur la santé. Certaines personnes peuvent développer un cancer du sein ou de la prostate. En plus, contrairement à ce que les gens peuvent penser, l’eau qui se retrouve dans les bouteilles est généralement de l’eau du robinet et non une eau spéciale. 

Interdire les bouteilles de plastique

Par ailleurs, le ministre de l’Environnement du Québec, monsieur Benoît Charette, veut interdire les bouteilles à usage unique, ce qui serait un très beau geste pour protéger notre environnement.

Et n’oubliez pas de votre côté, lorsque vous, vous achetez des bouteilles en plastique, non seulement vous perdez de l’argent, car vous pourriez simplement boire de la bonne eau du robinet, mais, en plus, vous contribuez en partie aussi au dérèglement planétaire.


Les éclipses: Un phénomène naturel époustouflant

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut observer une éclipse solaire. Encore moins une éclipse totale! Mais le lundi 8 avril 2024, une chance hors du commun se présentera à nous. 

Par Mikaëlla Naessens-Acuna, 10 ans 

Il ne suffit que de quelques secondes d’observation de l’éclipse solaire pour que votre rétine brûle. | Photo : Pete Linforth de Pixabay

Les éclipses ont lieu lorsque la terre, la lune et le soleil sont alignés. L’éclipse solaire se produit lorsque la lune se place entre le soleil et la terre. La lune passe alors devant le soleil et nous le cache. Il fait alors nuit à ce moment-là! 

Un fait surprenant

Pour plusieurs civilisations, la disparition du soleil en plein jour amenait la peur et le drame. On ne savait pas quand ou si jamais le soleil allait revenir! Pour les Incas, c’était le signe d’une mort imminente d’un Prince, et pour les Égyptiens, une légende raconte qu’un serpent géant venait dévorer le Dieu-soleil, amenant avec lui la fin du temps et de l’espace.

La fréquence d’une éclipse

Il faut attendre 370 ans pour pouvoir observer le phénomène au même endroit. C’est vraiment très rare! Les éclipses partielles sont plus communes, mais pas les éclipses totales. Ce sera la première éclipse solaire totale visible d’ici depuis 1972! La prochaine éclipse de Soleil sera au rendez-vous chez nous le lundi 8 avril 2024. L’éclipse totale durera trois minutes de 15 h 27 à 15 h 31 alors que l’éclipse partielle commencera à 14 h 16 et se terminera à 16 h 38. Pour une magnifique vue, direction les Îles de la Madeleine ou le sud du Québec: Montréal, la Montérégie et l’Estrie! Pourquoi ne pas vous diriger vers l’ASTROlab du mont Mégantic pour cet événement astronomique mémorable?

Fermeture des écoles

L’éclipse du 8 avril amène de soudaines modifications au calendrier du Centre de services scolaires des Hauts-Cantons: les écoles seront fermées pour l’occasion. Ainsi, la journée pédagogique prévue le 12 avril est déplacée au 8 avril afin d’éviter que les élèves assistent à ce phénomène astrologique sans protection.

Peut-on admirer une éclipse de Soleil sans protection?

Surtout pas! Soyez vigilants. Lors d’une éclipse solaire, l’éblouissement semble être absent. L’œil humain n’a pas l’habitude de voir le soleil en entier. C’est tentant à regarder, mais attention! Il ne suffit que de quelques secondes d’observation de l’éclipse solaire pour que votre rétine brûle. Cette blessure majeure est très dangereuse, car dans cette zone sensible de l’œil, les cellules ne se régénèrent pas. 

Heureusement, il existe une solution pour être capable d’admirer les éclipses solaires sans danger : vous pouvez porter des lunettes spéciales avec un filtre presque opaque et qui respectent la norme internationale ISO 12312-2. Surtout, oubliez vos lunettes de soleil pour la plage! 

Voici où vous pouvez vous procurer des lunettes d’éclipse solaire: ASTROLAB, la Maison de l’Astronomie, le Centre des Sciences de Montréal, Solar Eyewear Eclipse, le Naturaliste, Astronature, David Astro, Astronomie Plus et Plateau Astro.

Les horaires d’éclipses sont disponibles sur https://www.eclipsequebec.ca


Les enseignants sont-ils pour ou contre?

Les enseignants de l’école Louis-St-Laurent travaillent très fort pour offrir une éducation en or à leurs élèves. Par contre, leurs conditions de travail ne sont pas toujours très bonnes. C’est pour cette raison qu’avant Noël, ils ont fait une grève.

Par Gabrielle Rouillard 11 ans 

Les enseignants de l’école Louis-St-Laurent travaillent très fort pour offrir une éducation en or à leurs élèves. | Photo : Kohji Asakawa de Pixabay

Les enseignants ont reçu une offre du gouvernement qu’ils vont peut-être accepter. La question qu’on se pose tous est: vont-ils accepter ou non?

Le 15 janvier dernier, de 18 h 30 à 21 h 30, plus de 2 000 syndiqués de l’éducation en Estrie se sont réunis en Zoom pour se faire expliquer l’entente proposée par le Gouvernement.

Le mercredi 17 janvier, ces syndiqués ont organisé une autre réunion Zoom pour donner leur opinion sur le sujet et ils ont ensuite procédé au vote.

C’est le jeudi 18 janvier qu’ils ont reçu le résultat de ce vote : 88 % des professeurs avaient dit oui à la proposition salariale et seulement 50,5 % avaient dit oui aux propositions d’aide à la classe. Cette aide s’adresse aux élèves qui ont des besoins particuliers en matières scolaires.

Par conséquent, il semble évident que les professeurs ne sont pas entièrement contents de ces offres. Vont-ils continuer de faire de la pression ou non ? Que vont-ils décider? C’est à voir dans les prochaines semaines.


Les scouts, un groupe qui protège la nature

Les scouts ont été fondés par Robert Baden-Powell en 1907 et ils font découvrir à plusieurs enfants et adolescents passionnés de plein air, des activités, des techniques de survie et beaucoup plus encore!

Par Maxence Lafortune, 10 ans

Les scouts vont souvent découvrir de nouvelles activités et des techniques de survie en forêt. | Photo : Natalie White de Pixabay

À Coaticook, il existe trois groupes de scouts : les castors pour les sept à huit ans, les louveteaux pour les neuf à 11 ans et les aventuriers pour les 12 à 17 ans. Du côté des animateurs, ils doivent suivre une formation pour être un animateur. 

Des camps intéressants et amusants

La majorité des scouts aiment les camps qui varient en nombre de jours. Les camps les moins longs durent deux jours et les plus longs s’étendent sur quatre jours. Il s’y passe beaucoup d’activités différentes comme de la pêche, du bricolage avancé et des jeux variés, etc. Les camps ne se tiennent pas à des endroits spécifiques, mais ils n’ont jamais lieu au local où se passent toutes les réunions. Les scouts vont souvent découvrir de nouvelles activités et des techniques de survie en forêt. Ils découvrent presque à chaque réunion ou à chaque camp de nouveaux jeux et des activités différentes pour le plaisir de toutes.

Quatre Comptonois scouts à Coaticook

À Coaticook, on compte quatre scouts qui viennent de Compton. Trois d’entre eux nous disent qu’ils aimeraient avoir des scouts à Compton. Chacun nous en parle. L’un d’eux nous dit : « Je trouve qu’à Compton, il y a plus de nature qu’à Coaticook. Deux autres disent: « Comme on vient de Compton, le trajet serait moins long. » Et le dernier ajoute: « Moi, je trouve qu’il n’y a pas assez de nature à Compton! » 

Mais tous les quatre s’entendent pour une chose. « Quand il y a une réunion, tu ne veux pas la manquer, car on aime beaucoup cela et c’est une façon bien agréable de se faire de nouveaux amis! »


Une autre année record pour les paniers de Noël!

Encore une fois, cette année, les denrées périssables et non périssables ont été données en grand nombre par les gens de Compton et autour. Plusieurs familles dans le besoin ont reçu ces paniers de Noël.

Par Ève Roy, 11 ans

La générosité de plusieurs citoyens et citoyennes de Compton et des environs a fait bien des heureux. | Photo : Use at your Ease de Pixabay

Premièrement, des articles périssables et non périssables sont des aliments qu’on peut déposer à certains endroits et qui vont aider à répondre aux besoins urgents des familles qui font face à des pertes de métiers, l’augmentation des coûts, des maladies, de dépenses très coûteuses, etc. 

Un record de distribution 

Cette année, 192 paniers ont été distribués à plusieurs familles qui vivent des situations plus difficiles. En poids, cela représente 6 185 livres de denrées alimentaires. Selon le centre d’action bénévole de Coaticook (CAB), c’est une autre année record! Par rapport à l’année dernière, il y a eu une augmentation de 33 % des dons. Des dons non monétaires (livrés en paniers de Noël) ont également été remis par plusieurs entreprises ou institutions de Compton pendant le temps des Fêtes. En voici quelques-unes: École Louis-S.-St-Laurent, Verger le Gros Pierre, Abri végétal, Ferme Bec-O-Lanctôt, Vallons maraîchers et autres. Les denrées ont été nombreuses et ont réussi à nourrir 194 familles, l’équivalent de 253 adultes et 175 enfants. 

Une communauté généreuse

Ainsi, cette année encore, l’école Louis-S.-St-Laurent a pu recueillir plusieurs denrées non périssables et les parents des élèves ont été très généreux lors de cette activité. Comme aliments, il y avait surtout des pâtes, des conserves et des céréales. 

Finalement, la générosité de plusieurs citoyens et citoyennes de Compton et des environs a fait bien des heureux!


Une tempête ébouriffante

Dans le monde entier, l’année 2023 a été reconnue comme la plus chaude de tous les temps. Par exemple, le mois de novembre a été plus chaud que la moyenne. Si nous ne réduisons pas nos émissions de gaz à effet de serre, cette année pourrait être encore aussi chaude que la dernière.

Par Élodie Harriman,11 ans

Photo : Andreas de Pixabay

Les changements climatiques peuvent être à l’origine des hausses des températures, mais aussi des tempêtes. Le début de l’année 2024 a déjà compté deux tempêtes importantes. 

Fermeture d’écoles et coupure d’électricité

Le mauvais temps du mercredi 10 janvier a causé la fermeture de l’école, car le courant a été interrompu pendant plusieurs heures. Environ 7 100 foyers ont été privés d’électricité partout en Estrie. Lors de cette tempête, il y a eu des vents violents, beaucoup de pluie et un peu de neige. Saviez-vous que lors de cette impressionnante bourrasque, les vents ont même atteint les 100 km/h?

Bien des dégâts

Finalement, il y a eu beaucoup de dégâts lors de cet épisode difficile, comme des arbres cassés, certains ont même été déracinés par le vent. Plusieurs réparations causées par ces grands vents ont même coûté des milliers de dollars.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Pourquoi faire de l’exercice?
03.04.2024
Joëlle Côté

Pourquoi faire de l’exercice?

Du basket pour les jeunes à Compton!
03.04.2024
Danielle Goyette

Du basket pour les jeunes à Compton!

Le patinage artistique tatoué sur le cœur
03.04.2024
Danielle Goyette

Le patinage artistique tatoué sur le cœur

Première participation à un championnat de karaté
03.04.2024
Richard Vachon

Première participation à un championnat de karaté

La piqûre de volleyball
02.04.2024
Alice Lajeunesse

La piqûre de volleyball

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner