Les bestioles et le printemps

plan rapproché d'une libellule
Après quelques mues, la libellule prend sa forme adulte et ne vit que que quelques semaines, le temps de se reproduire. | Photo : wirestock

Jordane Masson

30.04.2024

La température monte et la nature s’éveille alors que le printemps s’installe. Tu peux enfin sortir dehors avec de simples bottes de pluie et un coupe-vent, quel plaisir! Cependant, tu remarques aussi, avec joie ou exaspération, le retour des petites bestioles. Mais comment survivent-elles jusqu’au printemps?

Les coccinelles

Pour les insectes, on parle plutôt de diapause et non d’hibernation. C’est un mécanisme contrôlé par des hormones reliées à la durée des périodes de jour et d’obscurité. Chez les coccinelles, les adultes se regroupent pour dormir, soit dans les champs ou dans les fentes et ouvertures des maisons. Voilà pourquoi on en retrouve beaucoup dans nos maisons à l’automne et au printemps.

Les guêpes

Savais-tu que les guêpes doivent rebâtir leurs colonies chaque année? En effet, au printemps, les reines fécondées émergent de la terre. Ce sont les seules à survivre! Elles bâtissent leur nid et produisent de nouvelles ouvrières.

Les criquets

Selon l’espèce, les œufs sont déposés dans le sol ou insérés dans la tige d’une plante pour passer l’hiver et éclore au printemps. Chez les populations des montagnes, les œufs peuvent éclore jusqu’à trois ans plus tard!

Les abeilles

Ces petites ouvrières passent l’hiver dans leur ruche. Elles battent des ailes pour produire de la chaleur et se déplacent pour profiter de la température plus élevée au centre de la ruche. Elles sortiront de leur ruche lorsque la température atteindra 11 ou 12º C pour se mettre aussitôt à butiner.

Les mouches

Ces insectes utilisent un mécanisme appelé la quiescence. Ils s’engourdissent temporairement, selon la température. Elles paraissent mortes, mais ne sont que léthargiques. Voilà aussi pourquoi les mouches se réveillent sur le bord des fenêtres durant un soleil hivernal, mais semblent étourdies. La chaleur les réveille temporairement.

Les coquerelles

Comme les mantes religieuses, les coquerelles produisent une sorte de cocon pour leurs œufs appelés « oothèques ». Il s’agit d’enveloppes longues et brunes qui abritent plusieurs œufs pendant l’hiver. Cette enveloppe ressemble à une mousse isolante.

Les araignées

Ces bestioles à huit pattes utilisent différentes méthodes, selon l’espèce. Que ce soit sous leur forme juvénile ou adulte, elles vont sécréter du glycérol. Cet antigel se mélange à leur hémolymphe (leur sang) et permet à leurs cellules de résister à des froids extrêmes.

Les libellules

Au printemps, les larves, sous forme de naïades, vont sortir de l’eau qui les gardait au chaud durant l’hiver. En fait, la libellule garde sa forme larvaire de quelques mois jusqu’à quatre ans, selon l’espèce. Après quelques mues, elle prendra sa forme adulte qui ne vivra que quelques semaines, le temps de se reproduire.

Maintenant que tu sais comment nos robustes bestioles survivent jusqu’au printemps, amuse-toi à les observer de plus près et aussi à apprendre à leur faire plus attention. Que ce soit des œufs, des larves, des cocons ou sous forme adulte, ces petites créatures demeurent des plus impressionnantes!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Voyage en Afrique de l’Ouest
26.06.2024
Jordane Masson

Voyage en Afrique de l’Ouest

Une soirée d'hiver pas comme les autres
27.12.2023
Donovan Desmarais, 11 ans

Une soirée d'hiver pas comme les autres

Cherche et trouve au cimetière
07.12.2023
Jordane Masson

Cherche et trouve au cimetière

02.02.2024
Jordane Masson

Deux bonshommes pas pareils!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner