La fièvre du printemps vous titille?

Christine Bonsant, infirmière clinicienne

30.04.2024

Les humeurs des Québécois·e·s suivent les saisons. N’est-ce donc pas agréable d’avancer l’heure au printemps? Enfin! Plus de lumière et finie la dépression saisonnière. Mais que se passe-t-il vraiment dans la nature lors de ces changements? Qui dit printemps, dit renouveau, dit reproduction, dit la saison des amours. AH! Là, vous savez de quoi je veux parler. La fièvre du printemps, celle qui allume nos passions, mais qui nous fait aussi faire de faux bonds. Bon, de quoi parle-t-elle encore? Soyez attentifs, nous allons parler de santé sexuelle, un sujet gênant pour certains, mais intéressant pour tous. Dans la prochaine chronique, nous parlerons de deux sujets importants, soit les méthodes de contraception actuelle ainsi que les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) qui sont en recrudescence au Québec. 

Plusieurs méthodes de contraception sont disponibles sur le marché québécois. Débutons avec la plus connue, le condom, c’est LA méthode la plus sécuritaire lors des relations sexuelles. Elle permet d’éviter les grossesses indésirables et de limiter la propagation des ITSS. Et pour mesdames qui sont allergiques au latex, il en existe en polyuréthane. Une autre vient d’arriver depuis quelques années au Québec et qui est vraiment à la mode, l’implant contraceptif Nexplanon. C‘est un petit bâtonnet en plastique de quatre centimètres contenant des hormones que l’on insère dans la région sous-cutanée (dans le gras) entre le biceps et le triceps. Aucune douleur lors de l’installation, due à l’anesthésie locale. Son temps d’efficacité est de trois ans, mais peut aller jusqu’à cinq ans. Par la suite, on y trouve la pilule contraceptive, qui est selon moi, la méthode la plus utilisée chez les jeunes. Un autre, le timbre Evra, qui est installé sur une partie du corps, par exemple le deltoïde et qui doit être changé toutes les semaines pendant une période de trois semaines. L’autre moyen que je trouve intéressant est le Nuvaring. C’est un anneau souple intravaginal qui doit être retiré aux trois semaines. Il est sans danger lors des rapports sexuels. Viennent ensuite les stérilets, il y en a avec hormones (Mirena) et sans hormones, composés de cuivre. La dernière, c’est l’injection trimestrielle du Dépo-Provera. Vous avez un style de vie surchargé, vous avez peur d’oublier votre contraception, contactez votre professionnel de la santé afin que vous puissiez obtenir la meilleure méthode contraceptive selon votre mode de vie. 

Au Québec, on constate une hausse de plusieurs ITSS, mais quelles sont-elles? En tête de liste actuellement, la gonorrhée et la chlamydia sont les plus diagnostiquées auprès des jeunes. Ensuite, le VIH, les hépatites B et C ainsi que la syphilis sont malheureusement plus présents que jamais dus à de nombreux facteurs tels que les nouvelles drogues de rue, les problèmes sociaux économiques, etc. Depuis quelques années, l’herpès génital semble apparaître plus tardivement une fois le sujet infecté. Aussi, rappelons que les relations sexuelles non protégées telles que génitales, buccales et anales augmentent le risque de propagation des ITSS. Attention, seul le condom est efficace contre celles-ci lors de nouvelles relations sexuelles. 

N’hésitez pas à me contacter ou à consulter votre médecin si vous désirez vous faire dépister, car nous pouvons être contaminés sans avoir de symptômes.  

Sur une note plus humoristique, concluons le texte avec les deux chansons par excellence du printemps!

I’m too sexy for my love! et Wild Thing

D’ici la prochaine capsule santé, prenez soin de votre sexe!

Christine

Christine Bonsant est Infirmière Clinicienne, membre de l’OIIQ. Elle offre des soins à domicile à Compton.
Pour plus d’information, visitez sa page Facebook “Soins infirmiers Santé-vous bien”
ou son site Web: soinssantevousbien.com

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Quitter le Togo pour découvrir le Canada
19.06.2024
Jordane Masson

Quitter le Togo pour découvrir le Canada

Du Niger à Compton
19.06.2024
Jordane Masson

Du Niger à Compton

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste
13.06.2024
Jordane Masson

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste

Voyager avec Marie-Claude Gauthier
11.06.2024
Gabrielle Rouillard 11 ans, Journaliste en herbe

Voyager avec Marie-Claude Gauthier

Mots pour Marie-Claude
11.06.2024

Mots pour Marie-Claude

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner