Nos oiseaux d’hiver

Cardinal rouge
Cardinal | Photo : Céline Dion

Jordane Masson

29.02.2024

La rigueur de l’hiver apporte son lot de migration et d’hibernation. Les animaux semblent cachés ou peu présents, alors qu’ils conservent toute leur énergie pour passer à travers ce temps froid. Quand est-il de nos amis, les oiseaux? Alors que certains quittent le Québec pour un coin de pays plus chaud, d’autres sortent leurs meilleurs atouts pour traverser le froid hivernal. On retrouve aussi certaines espèces vivant plus au nord qui migre dans notre région pour un hiver plus doux. Découvrons quelques-unes de ces magnifiques espèces.

Le Bruant des neiges ou Plectrophane des neiges 

Alors qu’il niche en Arctique durant l’été, on peut le retrouver jusqu’au sud du Québec pendant l’hiver. Ses pattes sont couvertes de plumes pour le protéger du froid. Il peut supporter jusqu’à -40°C. Pour dormir au chaud, il s’enterre dans la neige. Il se nourrit de graines et se déplace en groupe de 10-20 individus, parfois d’espèces mixtes. La couleur de son plumage change selon la saison. Noir et blanc en général, son dos est tacheté de brun roux en hiver.

Le Cardinal rouge

Ce superbe oiseau rouge se regroupe pour se nourrir et pour dormir pendant l’hiver. On peut retrouver des ensembles de 60 à 70 oiseaux. Appréciant les mangeoires, il se nourrit principalement de graines en saison froide. Monogames, les couples restent ensemble toute l’année, quoiqu’ils se donnent moins d’attention durant la période froide où la survie prend le dessus. 

Le Harfang des neiges

Oiseau de proie des régions arctiques, cette impressionnante créature nous rend visite durant la saison hivernale. Son plumage blanc lui permet de se camoufler dans le paysage enneigé et de surprendre ses proies. Parlant de plumage, sous ses magnifiques plumes, se cache un duvet isolant. Constitué de filaments très fins, ceci permet de retenir l’air. Plus il y a d’air retenu, plus le duvet est isolant! Ses pattes sont aussi recouvertes de plumes. Ce bel habillage lui permet de survivre jusqu’à -50°C!

La perdrix ou gélinotte

En hiver, la perdrix va s’abriter dans les branchages des conifères pour se cacher de ses prédateurs et se protéger du vent et de la neige. Elle aime se percher pour surveiller les alentours et pour dormir la nuit. Pendant l’hiver, elle peut creuser des trous dans la neige pour s’abriter. Durant cette même saison, elle se nourrit de bourgeons, de graines de sumac et d’autres arbustes. Aussi, de petites écailles poussent sous ses griffes pour faciliter sa marche sur la neige. Elles tomberont au printemps.

La mésange

Petit oiseau adorable et curieux, il nous épate avec son adaptation lors de la saison froide. Travaillant à se former une bonne couche de gras, la mésange obtient une isolation exceptionnelle. Elle maintient aussi une température corporelle optimale en entrant en hypothermie pendant les nuits les plus froides. En la diminuant d’environ 8°C, ceci lui permet de conserver son énergie. La mésange se regroupe pour trouver de la nourriture. Elle mange des graines, des insectes ou des œufs d’insectes gelés. Autre fait étonnant, une structure dans son oreille lui permet de détecter l’arrivée d’une tempête de neige ou une chute de pression atmosphérique. Bien pratique!

J’espère que tu as appris plein de nouvelles choses sur nos amis à plumes. Amuse-toi à les observer et à découvrir de nouvelles informations sur leur mode de vie.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Connaître son sport
02.04.2024
Jordane Masson

Connaître son sport

Mots mêlés de la rentrée
30.09.2023

Mots mêlés de la rentrée

Bienvenue aux bébés de l'année 2022
19.12.2022
Danielle Goyette

Bienvenue aux bébés de l'année 2022

Histoire du soir
29.08.2022
Jordane Masson

Histoire du soir

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner