Bertrand Gagnon – Le Lionisme pour sa communauté

Bertrand Gagnon et sa médaille We Serve

Jordane Masson

Demeurant dans la maison familiale qui l’a vu grandir à Compton, Bertrand Gagnon partage une vie riche en expériences avec sa conjointe, Johanne Poulin. Ensemble, ils sont parents de deux enfants, Benoit et Gabriel, et grands-parents d’un petit-fils, Olivier, âgé de deux ans. Enseignant au CRIFA en aménagement paysager depuis 1996, M. Gagnon prendra sa retraite en juin, mais demeurera actif avec la pépinière et les productions de sa terre, sans oublier son bénévolat pour le Club Lions de Compton qui remonte à plus de vingt-huit ans d’implication.

Le premier pas dans le Lionisme

Bertrand Gagnon reçoit la Médaille Effectif

Il a découvert le Lionisme par son frère, l’aîné de la famille, Alain Gagnon, qui était membre du Club Lions de Coaticook. À l’époque, Bertrand Gagnon était encore un enfant. « Pour un jeune de douze ans, le Club des Lions se voyait carrément comme le club social des Bisons des Prairies dans les Pierrafeu! », nous dit-il en riant.

En 1980, alors qu’il est aux études à Saint-Hyacinthe, son père, Hertel Gagnon, démarre, avec les autres membres fondateurs, le Club Lions de Compton, parrainé par celui de Coaticook. Six ans plus tard, alors qu’il habite et travaille à Fleurimont aux serres Botanix, une entreprise familiale, Bertrand Gagnon embarque dans l’aventure du Club Lions de cette ville, parrainé par Denis Corbeil. « La première activité bénévole que j’ai faite pour les Lions, c’était pendant l’année des Olympiques. La flamme olympique passait à Sherbrooke. Au niveau du Canada, c’était les Lions qui avaient le mandat de vendre des chandelles à tout le monde. On avait 2 000 chandelles à vendre! »

De retour à Compton

Ce ne sera qu’en 1993, après avoir racheté la terre familiale et être redevenu citoyen de Compton, que M. Gagnon se joindra officiellement au Club Lions de Compton. Il arrivera juste à temps pour embarquer avec son père dans le grand projet du parc des Lions. « La majorité des arbres qui s’y trouvent, c’est mon père et moi qui les avons plantés. C’était des arbres que notre pépinière avait sur son terrain. Nous les avons vendus aux Lions à faible coût. Sur trois semaines, mon père les a voyagé un à un à l’aide d’un tracteur muni d’une pelle spéciale pour arracher, qui nous a été prêté par une compagnie de tracteurs. »

Bertrand Gagnon et Éric Portelance en plein nettoyage du parc des Lions

Le parc des Lions est né de l’idée d’offrir un lieu de socialisation pour les aînés et les jeunes familles au village. Ce milieu mobilisateur, avec son marché de soir et les jeunes du pavillon qui l’utilisent régulièrement, n’existerait pas sans tous les efforts passés et présents des membres Lions de Compton. Que ce soit en amassant des sous ou en offrant du temps, c’est le bénévolat qui le fait vivre. « Quand on décide de mettre des sous dans le parc, on sait que ça va servir. Certaines années, on n’y voyait pratiquement personne, on peut dire que la pelouse était belle! Mais j’aime bien mieux une pelouse moins belle parce que des gens y marchent, parce que notre communauté en profite comme maintenant. Si on veut que ça perdure, il faut s’en occuper. »

Une implication à différents niveaux

En étant membre du Club Lions, il est possible de s’impliquer dans le conseil administratif, dont M. Gagnon a toujours fait partie. Président pendant trois ans et animateur depuis plusieurs années, il a su occuper différents postes. Normalement, les membres du CA se rencontrent une fois par mois en plus du souper mensuel avec tous les membres Lions. Pendant le souper, l’animateur va raconter des anecdotes et des faits cocasses qui sont arrivés à certains membres présents qui doivent alors « payer » à coups de 25 sous. « Ça a toujours fait partie des réunions des Lions. Je trouve cela important de garder cette partie un peu loufoque qui permet de rire et de détendre l’atmosphère avant de parler des faits plus sérieux. »

Cependant, avec la nouvelle branche Lions 2.0 créée par M. Gagnon, une autre rencontre mensuelle s’ajoute à l’agenda. Pour permettre une continuation du Club Lions, M. Gagnon a décidé d’ouvrir ce Club au fonctionnement différent. La branche chaperonne, entre autres, les Lionceaux et les projets avec la Maison des arts Saint-Laurent et du parc des Lions. « C’est une autre philosophie. Les rencontres se veulent plus proactives et de nouvelles idées prennent forme. C’est important pour tout club social de s’ouvrir aux changements et aux nouvelles façons de faire. »

Bertrand Gagnon en train d’embellir les plates-bandes de la Maison des Arts St-Laurent

Municipal, régional et international

Il est important de préciser que les Clubs Lions se retrouvent à l’international. De base, ces Clubs priorisent tous les besoins au niveau de la vision, comme la cécité. À quelques reprises, certains partenariats entre Clubs régionaux se sont mis en place pour de gros projets. « Au CHUS, plusieurs équipements viennent des Lions. Certains équipements spécialisés pour les yeux qui valent de bons montants, dans les 75 000 $, ont été payés par un regroupement de Clubs Lions. On suit les besoins en fait, les besoins des résidents, des organismes et des entreprises de notre communauté et de notre région. »

Il faut aussi souligner que tous les membres Lions cotisent chaque année pour faire partie du regroupement. C’est, entre autres, ce qui permet un lien avec l’entité internationale. « Ça nous tient, et on ne sait jamais quand ça pourrait nous aider. Comme exemple, à Mégantic lorsqu’il y a eu le déraillement, leur Club Lions a reçu un bon montant d’argent de l’international. Il y a des événements comme cela où ce soutien peut faire une différence. »

Tant de travail, d’implication et de générosité auront amené de merveilleux avancements dans la communauté. Que ce soit au niveau du CPE Les Trois Pommes, de l’école Louis-St-Laurent, du parc des Lions ou de la municipalité en général, le Club Lions de Compton est là, et de nouveaux membres motivés continuent de s’ajouter. « Je crois que ce sont les connaissances et les amitiés qui attirent les gens dans le Club Lions où il n’y a pas de partisanerie politique ni de visée religieuse. Aider les gens, c’est ce qui a de la valeur pour moi et c’est ce qui est le plus payant pour notre communauté au final. »

Tous nos remerciements au Club Lions de Compton qui fêtait ses quarante ans en 2020 et un merci tout spécial à Bertrand Gagnon qui participe de mille et une façons à poursuivre la mission et la croissance de cet important organisme.

(faire un encadré svp)

Bertrand Gagnon et sa médaille We Serve

Honneurs reçus

– 2018  Il reçoit la médaille Effectif pour tout le travail effectué à l’accueil de nouveaux membres Lions.

– 2018  Il reçoit la médaille We serve, récompense du Président international.

– 2018-2019    Il reçoit un deuxième Melvin Jones, la plus haute reconnaissance offerte à un membre Lions. De plus, il est nommé Lions de l’année pour son implication dans les bacs à potager de l’école et des Incroyables Comestibles, la création de la branche Lions 2.0 et son apport au parc des Lions.

– 2017-2018    Il est nommé Lions de l’année.

-2010   Il reçoit le titre de Compagnon Melvin Jones décerné à un membre pour son engagement et ses efforts particuliers au service de la communauté.

2007-2008       Il est nommé Lions de l’année.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Retour aux sources musicales
03.11.2021
Jordane Masson

Retour aux sources musicales

Le doux vent de septembre
03.11.2021
Samanta Goulet

Le doux vent de septembre

Route Louis S. St-Laurent
03.11.2021
Jeanmarc Lachance

Route Louis S. St-Laurent

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin
03.11.2021

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin

DES NOUVELLES DE L’ÉCOLE LOUIS-ST-LAURENT
26.10.2021
Chantal Leroux

DES NOUVELLES DE L’ÉCOLE LOUIS-ST-LAURENT

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner