Un petit historique du comptoir familial de Compton

Le comptoir familial de Compton existe depuis maintenant 27 ans.  C’est en 1997 que Mme Lucille Viau Drouin a cru à l’idée d’implanter cet organisme chez nous.  Après avoir mis au monde et élevé dix enfants, aidé au travail de la ferme, être impliquée dans différents organismes au sein de la communauté et avoir fait du bénévolat à Coaticook auprès d’un organisme similaire, elle voyait que Compton pouvait aussi avoir un comptoir ayant pour mission d’aider les moins fortunés en récupérant et en vendant des vêtements à faibles coûts.

Installé au départ dans un local désaffecté et vide de l’école Notre-Dame-des-Prés (aujourd’hui occupé par le CPE Les Trois Pommes) et appuyé dans son projet par son mari Léonel et sa sœur Alberta, le comptoir naît et fait ses premiers pas. Des bénévoles s’ajoutent au projet et voilà que des sacs de vêtements, de chaussures, de literie sont triés et mis en étalage. Le local devient vite trop petit, mais on s’en accommode, il faut agrandir par en-dedans en fabriquant de nouvelles étagères, parfois en hauteur.

Avril 2016 :  la commission scolaire des Hauts Cantons et l’école Louis-St-Laurent ont besoin de locaux pour loger leur jeune clientèle grandissante. Il faut déménager.  Le comptoir accepte l’offre de s’installer au sous-sol de l’église, dans un local plus grand, créé pour lui.  Branle-bas de combat! En plus du contenu du premier local (vêtements, cintres, vaisselle et présentoirs, chevalets, bacs), c’est aussi le conteneur extérieur qu’il faut déménager. Heureusement, plusieurs bénévoles disent PRÉSENTS. Encore maintenant, les quelque dizaine de bénévoles se succèdent et emboîtent le pas en se répartissant les tâches telles la réception des dons, le triage des vêtements et des accessoires, l’étalage en magasin, l’amélioration et l’entretien du local.

Aujourd’hui, les dames Viau n’y sont plus, mais la mission demeure et s’est même élargie, car avec l’argent amassé, le comptoir en fait bénéficier la communauté par des dons et en contribuant, entre autres, aux besoins de l’école, de la cafétéria de l’école, de la paroisse, des œuvres des clubs Lions (édifice multifonctionnel du parc) et des Chevaliers de Colomb (campagne des paniers de Noël) de même que de répondre à des demandes d’aide occasionnelles et particulières.  

Ainsi, le comptoir continue son œuvre. Il est ouvert tous les mercredis et les jeudis de chaque semaine, de 13 h à 19 h. Bienvenue à tous et toutes! Vous nous aidez à aider!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Pour l’occasion de la Journée de la femme, le 8 mars
03.04.2024
Monique Bégin

Pour l’occasion de la Journée de la femme, le 8 mars

Alec Michaud : Son travail, faire bouger!
03.04.2024
Jordane Masson

Alec Michaud : Son travail, faire bouger!

Noëlla Clément: Une joie de vivre contagieuse
03.04.2024
Jordane Masson

Noëlla Clément: Une joie de vivre contagieuse

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne
03.04.2024
Jean-François Foucault

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne

La vie de couple, ce n’est pas une compétition!
03.04.2024
Richard Vachon et Jessica Yung

La vie de couple, ce n’est pas une compétition!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner