Quand bénévolat rime avec plaisir

Gilles Pomerleau et Andrée Côté

Jordane Masson

28.12.2021

Vous avez certainement déjà croisé ce couple chaleureux dans une ou l’autre des activités de Compton. Que ce soit à la Fromagerie la Station pendant les Comptonales, à la Foire d’Antan ou pour la Guignolée, Gilles Pomerleau et sa conjointe Andrée Côté sont toujours au rendez-vous pour offrir leur soutien. Le bénévolat, c’est sans aucun doute dans leurs gènes. Arrivés à Compton en 2005, M. Pomerleau travaille comme camionneur depuis plus de quarante-cinq ans et est maintenant employé pour la compagnie Veilleux mini-excavation, alors que Mme Côté, malgré sa retraite, retourne occasionnellement au Centre Saint-Michel de Sherbrooke en tant que suppléante auprès d’adultes ayant une déficience intellectuelle. Leur emploi du temps se parsème de bénévolat dans différents volets de la vie comptonoise.

Un bel exemple

Pour Mme Côté, dès sa tendre enfance, elle a pu voir à l’œuvre sa grand-mère et participer au bénévolat de celle-ci qui demeurait avec la famille à Sherbrooke. « Elle s’occupait du vestiaire de l’église Sainte-Famille, des paniers de Noël et des dépannages d’épicerie. Les gens dans le besoin appelaient directement chez nous. J’étais en troisième année et je traversais après l’école pour me rendre à l’église et aider au comptoir familial ou pour les paniers de Noël. » Par la suite, Mme Côté a fait du bénévolat pour l’ambulance Saint-Jean, puis comme animatrice aux scouts de Rock Forest pendant une dizaine d’années. 

Un bénévolat familial

De son côté, M. Pomerleau a goûté au bénévolat à l’époque avec ses anciens beaux-frères comme Chevaliers de Colomb et pour la Guignolée à East Angus. Par la suite, il a été entraîneur de hockey à Weedon pendant douze ans alors que ses fils y jouaient, puis pour d’autres clubs, dont un constitué de filles. « Je faisais mes voyages en camion de nuit. Je revenais de jour pour dormir environ deux heures, puis je repartais pour les parties de hockey. De retour à la maison, je repartais travailler. J’ai fait ça pendant des années et sincèrement, je ne regrette rien. Les jeunes m’ont apporté beaucoup, et on avait du plaisir! » 

 Andrée au kiosque des Créations de Mamylou et Papylou aux Comptonales

La Fromagerie la Station, une deuxième famille

Depuis maintenant six ans, le couple offre leur aide à la Fromagerie la Station pour la période des Comptonales. Mme Côté participe à la mise en place d’un stationnement quelques jours avant l’événement, alors que M. Pomerleau gère la circulation pendant cette fin de semaine bien occupée. « Avec la famille Bolduc, je me sens accepté comme un membre de la famille. Tout le monde est super gentil. Cette année encore, on a eu du fun, c’était un plaisir immense! C’est certain que je réserve encore ma fin de semaine des prochaines Comptonales! » 

Le plaisir dans l’histoire et la culture

Depuis 2007, le couple fait aussi partie des Compagnons du lieu historique national Louis-St-Laurent. « Cet organisme existe pour promouvoir notre musée Louis-St-Laurent pendant l’été. On organise des activités comme la Foire d’Antan, les Dimanches en Musique. Anciennement, on faisait le Week-end des Saveurs. Nous travaillons avec notre directeur, François Drouin, qui propose des activités et nous l’épaulons là-dedans. On aime aussi aider pendant l’activité organisée pour la fête du Canada, même si ça ne vient pas des Compagnons », explique Mme Côté. Le comité travaille présentement sur de nouvelles activités qu’il aimerait organiser l’été prochain. Il espère avoir le feu vert de la part de Parcs Canada et recruter de nouveaux membres bénévoles pour donner un coup de main.

« On se rend compte que beaucoup de bénévoles sont des personnes qui venaient de l’extérieur. C’est un bon moyen d’apprendre à connaître la municipalité, de s’intégrer et de rencontrer de nouvelles personnes », partage Mme Côté.

Mme Côté est aussi membre de la Société d’histoire de Compton où elle aide dans les recherches historiques sur les anciens maires de la municipalité depuis les années 1900. De plus, elle participe au Comité Culture et Patrimoine et travaille, entre autres, à mettre à jour les panneaux historiques depuis près de deux ans. « J’ai toujours aimé l’histoire et apprendre de nouvelles choses. C’est tellement enrichissant et on a du plaisir à faire toutes ces découvertes en groupe. »

Chevaliers de Colomb et Guignolée

M. Pomerleau fait partie des Chevaliers de Colomb de Compton, dont il occupe le poste de Grand Chevalier depuis près de sept ans. « Anciennement, les chevaliers étaient là pour les églises. Maintenant, leur rôle principal consiste à aider les familles que ce soit pour de la nourriture, des meubles à la suite d’un incendie, etc. Les Chevaliers ont des ententes avec les épiceries locales, car il y a des restrictions. Le montant ne sert que pour de la nourriture, donc pas d’alcool, de cigarettes, de billets de Lotto, de journaux ou de nourriture pour les animaux, etc. » 

L’organisme planifie des rencontres plusieurs fois dans l’année pour socialiser et trouver de nouvelles façons d’apporter leur aide. « Ce qui est important pour moi, c’est ma communauté, mon monde. Que ce soit un besoin d’écoute ou pour de la nourriture, je suis là. Surtout, il faut gratifier nos bénévoles. Que ce soit les membres ou leur femme, chacun donne à sa manière. Pendant deux années, j’ai organisé un souper pour remercier tout ce monde qui s’implique de près ou de loin dans notre communauté, les dames du Comptoir familial, les pompiers, la maison des jeunes de Waterville, etc. Le mot « merci » est bien court, mais tellement important! Un simple party de bénévoles, ça donne le goût de continuer de s’impliquer. »    

Paniers de Noël et Guignolée

Auparavant, les Chevaliers de Colomb s’occupaient seuls des paniers de Noël. Maintenant, ils se sont associés au Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook qui fait un suivi financier avec les familles qui demandent cet aide. « Le CAB est capable d’offrir de plus beaux paniers de Noël. C’est eux qui récoltent le nom des gens qui en font la demande puis, moi, j’appelle ces personnes pour leur dire que les Chevaliers de Colomb leur offrent un montant en plus pour dépenser dans une épicerie du coin. » La récolte de denrée se poursuit aussi. Différents lieux comme l’école et l’hôtel de ville ont des boîtes pour y déposer des denrées non périssables. M. Pomerleau s’occupe de recueillir la nourriture lorsque les boîtes sont assez remplies.

Différentes activités sont aussi organisées pour récolter de l’argent pour la campagne des paniers de Noël. La vente de queues de castor devant le Marché Tradition ainsi que la Guignolée en font partie. Aidé de bénévoles et de pompiers, M. Pomerleau enfilera à nouveau son déguisement de père Noël le 5 décembre prochain pour donner des cannes de bonbon aux enfants et amasser des sous afin d’offrir un plus beau Noël à ceux qui sont en difficulté.  

Gilles en père Noël à la Guignolée

Ce couple chaleureux en fait bien la preuve, il y a tellement de façon de s’impliquer dans notre vibrante municipalité! Surtout, quelle chance d’avoir des personnes aussi passionnées pour qui bénévole rime avec plaisir! Un grand et immense « merci » à Gilles Pomerleau et à Andrée Côté de faire une différence dans notre communauté!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Écho des Chevaliers de Colomb
11.01.2022
Gilles Pomerleau

Écho des Chevaliers de Colomb

Un nouvel ébéniste installe son atelier à Compton
11.01.2022
Danielle Goyette

Un nouvel ébéniste installe son atelier à Compton

Le Compthé à l’écoute!
11.01.2022
Jordane Masson

Le Compthé à l’écoute!

Le parc des Lions tout illuminé!
11.01.2022
Danielle Goyette

Le parc des Lions tout illuminé!

Légendes et traditions de Noël
11.01.2022
Jordane Masson

Légendes et traditions de Noël

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner