La piqûre du théâtre musical

Maude Zulauff | Photo : Vanity Studios, Londres

Maude Zulauff et Danielle Goyette

01.03.2024

Connue dans la région entre autres pour ses animations musicales aux Comptonales et à la Fête nationale, la Comptonoise Maude Zulauff a fait de sa passion pour la musique une carrière dirigée vers le domaine du théâtre musical. Présentement dans sa dernière année d’études universitaires, elle fait partie de la distribution de Spring Awakening (L’éveil du printemps), une pièce musicale de Broadway présentée au Théâtre le Centennial de l’Université Bishop’s du 14 au 17 mars prochain. Maude nous raconte son parcours artistique dans ce domaine actuellement en pleine expansion au Québec.

D’où vient cette passion pour le théâtre musical?

Je crois que j’ai toujours été une personne expressive, colorée et théâtrale, en admirant des artistes de la scène rock comme David Bowie ou Alice Cooper, mais c’est en 2018 que j’ai eu la piqûre avec ma participation au Gogo Show de Lorraine Beaudry au Pavillon des Arts de Coaticook. Ça m’avait vraiment ouvert les yeux sur tout ce qu’on pouvait faire avec la musique qui allait au-delà de chanter derrière un micro. Ce spectacle a été ma première expérience avec le jeu et la danse entrelacés au chant.

Spring Awakening (L’éveil du printemps), pièce musicale de Broadway est présentée au Théâtre le Centennial de l’Université Bishop’s du 14 au 17 mars

Réaliser un rêve

Dans le cadre de mes études à Bishop’s, j’ai eu l’opportunité incroyable de vivre une année d’échange à Worcester en Angleterre, ce rêve d’habiter au Royaume-Uni que j’ai depuis toute petite. Lors de cette aventure, j’ai pu non seulement renchérir mes capacités en danse et en théâtre, mais j’ai surtout été grandement inspirée par de nombreuses comédies musicales. Cette forme d’art est si humaine, remplie d’émotions et de brillance qui apportent un sentiment unique à tous ceux et celles qui ont le bonheur de s’y plonger. Il y a bon nombre de choses que seuls les mots n’arrivent pas à décrire, et c’est là qu’entre en jeu le pouvoir de la musique et de ses métaphores, ses messages et de sa guérison. C’est un bonbon d’y assister comme spectatrice, mais un vrai festin de le vivre sur scène.

De retour au Québec

Pour ma dernière année à l’université, j’ai le privilège de jouer le personnage d’Ilse dans la pièce de théâtre musical Spring Awakening. Cette pièce d’origine allemande, autrefois bannie, fait le portrait de jeunes adolescents en 1891 qui découvrent la puberté, leur sexualité, mais qui traite aussi de santé mentale dans un monde ultra sévère et brusque. Ces sujets délicats me font grandir comme comédienne et nous avons la chance d’être entourés d’une équipe de production attentionnée et motivante. J’aime particulièrement les chansons au style rock de cette pièce qui offrent une vision parallèle d’un monde moderne en contraste avec les personnages du 19e siècle. Mon personnage d’Ilse est une bohème en quête d’espoir et d’optimisme. J’apprécie la découvrir un peu plus à chaque répétition et j’espère que vous aurez aussi le bonheur de faire sa connaissance ainsi que celle de son entourage lors des représentations du 14 au 17 mars prochain. De plus, pour que tous puissent apprécier notre travail, les textes seront surtitrés en français.

Des plans pour le futur?

Les gens me demandent souvent s’ils me verront à des concours télévisés tels que La Voix ou encore Star Académie. Le grand public a tendance à associer le succès d’un artiste à une apparition à la télévision et pourtant la carrière d’une chanteuse ou d’une musicienne est tellement plus vaste et diversifiée, et, à grande majorité, les artistes travaillent dans l’ombre. On peut penser aux comédiens ou aux chanteurs, mais on oublie souvent les carrières rattachées au domaine des arts vivants tels que les costumiers, les chorégraphes, les metteurs en scène et les techniciens. À Bishop’s ainsi qu’à Worcester, j’ai eu la chance d’expérimenter ces tâches et d’approfondir ma vision du milieu artistique et des carrières reliées à celui-ci. Présentement, j’aimerais me lancer davantage dans des contrats de choriste ou encore de « voix-off » pour des publicités, par exemple. Vivre comme artiste, c’est devoir se lancer dans plusieurs projets, en demeurant curieuse et disposée afin de retirer de l’apprentissage dans chaque opportunité. 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Pourquoi faire de l’exercice?
03.04.2024
Joëlle Côté

Pourquoi faire de l’exercice?

Du basket pour les jeunes à Compton!
03.04.2024
Danielle Goyette

Du basket pour les jeunes à Compton!

Le patinage artistique tatoué sur le cœur
03.04.2024
Danielle Goyette

Le patinage artistique tatoué sur le cœur

Première participation à un championnat de karaté
03.04.2024
Richard Vachon

Première participation à un championnat de karaté

La piqûre de volleyball
02.04.2024
Alice Lajeunesse

La piqûre de volleyball

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner