Cultures croisées 2020-21 : l’art, la terre et les racines – Les œuvres ont emballé les visiteurs

Regine Neumann et ses trois étudiantes Faustine Gruninger, Chantal Lafond et Marie-Pierre Ranger avec Jean-François Clerson et Julie Labrecque de la Ferme les Broussailles

Danielle Goyette

26.10.2021

L’exposition Cultures croisées a séduit de nombreux visiteurs et la plupart des œuvres créés par les artistes ont trouvé preneurs!

Par Danielle Goyette

En août 2020, la deuxième édition du projet Cultures croisées était lancée sous la coordination de La Maison des Arts St-Laurent de Compton et des Comptonales dans le cadre d’une entente culturelle entre la MRC de Coaticook et le ministère de la Culture et des Communications. Cette expérience de croisement entre des artistes et quatre producteurs agricoles s’est conclue par une superbe exposition présentée à la Maison des Arts St-Laurent à Compton pendant trois week-ends du 25 septembre au 11 octobre. Pendant des mois, les artistes ont sillonné les terres des producteurs, elles ont discuté avec eux, elles se sont laissées inspirer par l’ambiance des lieux. Ce grand projet culturel imaginé par la regrettée Patricia Pleszczynska, l’artiste Janick Ericksen et Michèle Lavoie, s’est conclu en grande beauté par l’exposition des œuvres nées de ces rencontres uniques.

Entre l’artiste créant une oeuvre et un agriculteur, il y a beaucoup de points en commun: d’abord le labour ou l’exploration, puis la semence ou l’idée et finalement le fruit de la création. Ce qui les différencie, c’est la matière que l’on manipule pour créer et le regard que l’on porte sur notre environnement. Le projet Cultures croisées, c’est tout cela et bien plus encore! Les œuvres qui en ont découlé étaient profondément inspirées et inspirantes. Les visiteurs ont été ravis, les artistes tout autant.

Janick Ericksen, commissaire de l’exposition, partage avec nous ces sentiments qui l’animent après cette belle aventure. « Le succès de Cultures croisées n’est pas seulement attribuable à la grande qualité et à l’originalité des œuvres exposées à la Maison des Arts St-Laurent, il l’est aussi par les liens solides qui se sont créés entre les participants. Provoquer des rencontres improbables entre artistes et agriculteurs est la mission initiale de ce projet. S’échelonnant sur une période plus longue de 12 mois, cette 2e édition a conduit à la réalisation d’œuvres uniques et porteuses d’une grande sensibilité. La Maison des Arts St-Laurent est encore parvenue, même dans le contexte difficile qu’est la pandémie, à mener à terme ce beau projet qui démontre bien le grand talent des artistes de la région. »

De son côté, Michèle Lavoie, coordonnatrice du projet, parle du défi qu’elle a relevé avec toute l’énergie qu’on lui connaît si bien. « Accepter la coordination de Cultures croisées à la suite du décès de Patricia Pleszczynska, c’était tout un défi. J’y suis allée avec passion et ardeur. J’ai appris beaucoup et je remercie Janick Ericksen qui est venue rencontrer les artistes et assurer l’installation de l’exposition. Bravo aux artistes ainsi qu’aux agricultrices et aux agriculteurs de la seconde édition de ce magnifique projet! Merci à Bernard St-Laurent, propriétaire de la Maison des Arts, pour sa confiance indéfectible envers tous ceux et celles qui ont contribué au succès d’un évènement qui a tout le potentiel nécessaire pour voguer vers une troisième édition! »

« Comment réaliser une collaboration dans la pratique de l’art? Est-ce que la collaboration peut être le sujet d’une œuvre d’art et en être son outil à la fois? Est-ce que le spectateur collabore lui aussi dans le processus de création? Je considère le processus créatif dans l’art comme une conversation en constante évolution qui ne se termine jamais. Travailler en collectif signifie également qu’il faut un peu se perdre pour pouvoir se trouver. Il faut utiliser et augmenter sa capacité perceptive pour “entendre “ l’autre, un matériau, un être, un lieu, ou un moment.

En tant qu’artiste, j’essaie de rendre visible ou tangible ce qui ne l’est pas et ce qu’il est difficile de décrire avec des mots, du moins pour moi. La création, tout autant que la visualisation d’une œuvre, permet, dans la mesure du possible, une expérience immédiate. Celle-ci peut éveiller nos sens, nos souvenirs et aussi l’imagination. Ainsi l’art peut nous permettre de visualiser l’intangible et de co-construire le futur.

Merci à tous les participants sans qui je ne pourrais pas pratiquer mon art :

  • À Patricia et l’équipe de la Maison des Art St Laurent qui ont rendu le projet Cultures croisées possible.
  • À Julie et Jean-François de la ferme Les Broussailles, pour nous avoir laissées prendre part à leur art: leur vie, leur travail, et leur philosophie.
  • À Chantal, Faustine, et Marie-Pierre qui ont travaillé avec moi en collectif pendant un an complet pour cette résidence d’artiste, et ce, avec dévouement et professionnalisme. Si vous cherchez des collaborateurs en art, je les recommande très fortement.

À Natalie, Nancy et Lucie qui ont partagé cette belle aventure avec nous et à tous ceux qui ont été impliqués comme volontaires. Ce fut un temps énormément précieux grâce à vous tous! »

Regine Neumann

« À la ferme, nous avons vécu un véritable partage avec les artistes qui sont venues chez nous. Nous avons apprécié leur ouverture d’esprit et leur réel intérêt envers notre travail et notre réalité agricole. Quelle belle surprise que de découvrir leurs œuvres dont on n’avait presque rien vu jusqu’à la fin. Très touchant! »

Julie Labrecque, ferme Les Broussailles

« Ce fut une expérience très enrichissante, tant sur le plan professionnel que personnel. J’ai beaucoup appris des autres artistes participantes, j’ai développé des techniques que je n’avais jamais essayées auparavant et mes visites et conversations à la ferme seront inoubliables. Je recommande vivement cette expérience, en espérant que la prochaine exposition durera plus longtemps ! »

Nátali de Mello

Nátali de Mello avec Jacques Ferland

« Natali nous a donné l’un de ses croquis qu’elle a fait sur du papier qu’elle a fabriqué avec sa peinture à base de lait. C’est vraiment très beau ! J’ai bien aimé cette rencontre avec cette artiste qui a beaucoup de talent et les œuvres qu’elle a ainsi créées sont magnifiques. »

Jacques Ferland, Ferme Ferland

« Quel beau projet! Je suis pleine de reconnaissance d’avoir pu participer à cette expérience riche et pleine d’humanité. Je sais que j’en ressors grandie sur plusieurs plans. J’ai évolué dans mon processus créatif et enrichi mon regard. Les échanges avec la famille de la Ferme Lennon furent vraiment nourrissants. Je souhaite longue vie à cette expérience de croisement entre artistes et producteurs agricoles pour continuer de tisser des liens culturels à travers toute la communauté! »

Nancy Roy

« En plus de nous avoir permis de faire la rencontre de Nancy, une artiste remplie de talent, le projet de métissage aura su renouveler la relation que nous entretenons avec notre ferme familiale. Grâce au projet Cultures croisées, nous avons en effet redécouvert certains aspects de notre ferme dans le récit, l’échange et la contemplation. Enfin, nous recommandons fortement ce projet à nos ami.e.s agriculteurs et agricultrices de la région! » 

Patricia Sévigny, Ferme Lennon

« Dès le départ, j’ai été séduite par l’originalité de ce projet. L’idée de jumeler des producteurs agricoles de la région avec des artistes était tout à fait appropriée. Comme artiste, j’ai été jumelée au Verger Le gros Pierre, un endroit tout à fait sympathique où le mot « Abondance » me résonnait constamment dans la tête. Lors de la période de cueillette, je suis allée prendre une série de clichés pour ensuite m’inspirer de celles-ci dans mes créations. Des aquarelles, des acryliques, des huiles et quelques impressions sont nés de ce projet. J’ai été également ravie de découvrir la qualité et l’originalité des œuvres de mes collègues artistes. De belles surprises exposées dans un endroit tout à fait magnifique et professionnel! Je tiens à remercier tous les acteurs de ce projet, producteurs, artistes et gestionnaires. Des personnes généreuses et soucieuses de faire rayonner les arts et l’agriculture dans ce petit patelin tout à fait adorable! »

Lucie Vincent

« Moi et Gaétan avons été surpris par le souci du détail et la diversité d’images des œuvres de Lucie Vincent, l’artiste qui était jumelée à notre entreprise. Notre rencontre avec elle fut fort agréable! »

Mélanie Éliane Marcoux, Verger Le Gros Pierre

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner