Suivre le flot de la mer rouge sans se noyer dans les déchets qu’elle occasionne

Produits d'hygiene, menstruation, serviettes sanitaires réutilisables
Image par PatriciaMoraleda de Pixabay

Marie-Ève Talbot

07.04.2023

Encore un texte qui parle d’environnement ? Oui et non. Disons plutôt un appel à l’ouverture et aux changements d’habitudes concernant l’hygiène féminine. Holà! Les hommes! Ce texte est aussi pour vous, pour vous aider à comprendre certaines décisions de votre tendre moitié ou peut-être, qui sait, influencer les futurs choix de votre fille.

Un phénomène unique aux femmes (continuez votre lecture quand même, messieurs!)

Faut pas se le cacher, les femmes, mois après mois (et ce, depuis leur adolescence) sont menstruées (ou, si vous préférez, ont leurs règles, leurs lunes, sont dans leur semaine…). Encore assez tabou, ce phénomène est essentiel à la conception d’un enfant (je vous évite le bla-bla de la conception… revoyez vos cours de biologie 101). Et c’est là où je veux en venir avec cet article.

Nombreuses d’entre nous vivons ce moment comme un calvaire (moi la première) : maux de ventre, ballonnement, fatigue, maux de tête, fringale entre les repas et je ne parle même pas de notre humeur en dents de scie. Cela dit, certaines éprouvent ces dits « symptômes » avant même l’arrivée de la mer rouge. En plus de toutes ces manifestations hormonales, il nous faut porter différentes protections pour éviter les débordements sanguins dans nos sous-vêtements.  Pas toujours facile de trouver la bonne protection, celle qui est confortable, qui absorbe bien, qui ne dégage pas trop d’odeur et j’en passe.  

Phénomène qui nous suit tout au long de notre vie…ou presque

Contrairement aux couches pour bébé, qui sont portées généralement de la naissance à trois ans, nous, les femmes, devons porter des serviettes sanitaires et/ou tampons, de l’adolescence à la ménopause, c’est-à-dire environ 40 ans (et j’arrondis, car, pour certaines, c’est bien plus). C’est donc sur une période de 40 ans que nous aurons à nous procurer et à porter des produits d’hygiènes féminines pas toujours confortables et, pour la plupart, peu ou pas écologiques ni biodégradables et bourrés de produits nocifs, tant pour notre corps que pour l’environnement. À moins de changer… Oui, oui, de changer nos habitudes et notre pensée, car mesdames qui redoutez, mois après mois, l’arrivée de vos règles, il est possible de vivre cette semaine avec plus de confort et plus de sérénité.

Des dessous réutilisables ?!? Vraiment ?

Depuis plusieurs années déjà, il existe des protections de rechange aux traditionnelles serviettes et tampons jetables. Aujourd’hui plus abordables et plus faciles à trouver dans les boutiques ou en lignes, les serviettes hygiéniques de cotons réutilisables ou les coupes menstruelles ont la cote. Faites de matériaux naturels (donc sans nanoparticule d’argent et PFAS (substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques)), elles se portent de la même façon qu’on porte une serviette jetable. La grosse différence réside dans le fait qu’au lieu de l’envoyer à la poubelle après usage, on la met au lavage (oui, on peut l’ajouter à une de nos brassées dans la laveuse). Pour celles qui préfèrent les tampons, nous retrouvons une alternative qui se nomme « coupe menstruelle », composée généralement de silicone et encore plus confortable que ledit tampon. 

Made in Québec

En plus de réduire vos déchets, vos contacts avec des substances chimiques synthétiques et vos dépenses mensuelles (parce qu’entre vous et moi, ces produits, s’ils sont bien utilisés et nettoyés, peuvent vous suivre plusieurs années), ces protections féminines sont confectionnées par plusieurs compagnies québécoises : Mme L’Ovary, Mariefil, Öko créations et Omaïki pour n’en citer que quelques-unes. Plusieurs de ces produits québécois sont disponibles en ligne. Quoi demander de mieux ! 

Pour ce qui est de vivre cette semaine dans la sérénité, mesdames (et messieurs), une autre chronique suivra sous peu, car il y en a long à dire ! Courage, d’ici là!

Et maintenant, pour vous motiver dans vos changements de cap, la ville de Compton a mis sur pied un programme d’aide pour l’achat de produits d’hygiène réutilisables. Comme quoi, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas essayer un virage plus vert dans votre hygiène féminine. 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Quitter le Togo pour découvrir le Canada
29.06.2024
Jordane Masson

Quitter le Togo pour découvrir le Canada

Du Niger à Compton
29.06.2024
Jordane Masson

Du Niger à Compton

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste
29.06.2024
Jordane Masson

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste

À la rencontre du couple Margarit
29.06.2024
Danielle Goyette

À la rencontre du couple Margarit

Grand rassemblement des Audet et Lapointe
26.06.2024

Grand rassemblement des Audet et Lapointe

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner