La pomme de terre: une incontournable de nos menus

En cas de mauvaises récoltes de blé, nos ancêtres appréciaient les pommes de terre pour leurs qualités bourratives et non gustatives. Crédit : Chzu

Jean-François Foucault

01.12.2023

Novembre est le mois officiel de la patate. Que serait notre alimentation sans elle? Originaire des Andes, la domestication de la pomme de terre aurait eu lieu il y a 10 000 ans. Pour les Incas, la papa était l’une des trois filles de la Terre-Mère avec le maïs et le quinoa. Elle fut introduite en Espagne en 1570 sous le nom de patata, puis s’est diffusée en Europe.

Toutefois, les Français boudaient ce nouveau légume dont ils nourrissaient leur bétail. C’est le pharmacien Antoine-Augustin Parmentier qui les recommande pour résoudre les famines récurrentes. En 1785, il offre un dîner à la cour du roi Louis XVI. Il y sert vingt plats différents de pommes de terre et fait orner la coiffure de Marie-Antoinette de fleurs de patates! Cependant, il faudra davantage pour convaincre le peuple de manger ce tubercule. Un subterfuge fonctionnera très bien. Les champs de pommes de terre du roi seront gardés de jour seulement. Des gredins dérobent le précieux légume durant la nuit et sa consommation se répand.  

Sans surprise, les colons débarquèrent en Nouvelle-France avec leur aversion de la patate. En cas de mauvaises récoltes de blé, nos ancêtres appréciaient les pommes de terre pour leurs qualités bourratives et non gustatives. 

Puis, en Irlande, une maladie fongique appelée le mildiou ravage les champs de patates entre 1845 et 1852. Comme la pomme de terre était la base de l’alimentation irlandaise, une grande famine s’abat sur le pays causant une vague d’émigration vers l’Amérique. Les Irlandais arrivent ici avec leurs habitudes alimentaires qui influenceront nos menus. La culture de la pomme de terre bondit alors chez nous jusqu’à représenter 50 % des récoltes. L’architecture des maisons en sera même modifiée pour ajouter des caveaux à patates.

Depuis, nos façons d’apprêter les pommes de terre se sont diversifiées. Pot-au-feu, fricassées, pâté chinois, chips, poutines… Présente sur toutes les tables, de l’ordinaire de semaine jusqu’à la haute gastronomie, la patate est, maintenant et depuis près de deux siècles bien ancrée dans notre alimentation.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

La fraise : Les péripéties d’un petit fruit savoureux
24.06.2024
Jean-François Foucault

La fraise : Les péripéties d’un petit fruit savoureux

La rhubarbe: polyvalente comme le citron
31.05.2024
Jean-François Foucault

La rhubarbe: polyvalente comme le citron

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne
03.04.2024
Jean-François Foucault

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne

La soupe aux pois: l’un des plus vieux mets de notre patrimoine alimentaire
29.02.2024
Jean-François Foucault

La soupe aux pois: l’un des plus vieux mets de notre patrimoine alimentaire

De la carotte au délicieux gâteau!
02.02.2024
Jean-François Foucault

De la carotte au délicieux gâteau!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner