La persévérance au secondaire

matériaux d'école;persévérance scolaire

Quelques jeunes du secondaire ont aussi leurs façons bien à eux qui les aident à persévérer à l’école. Certains ont accepté de répondre à ces trois questions.

– As-tu une matière à l’école qui te demande d’être plus persévérant·e, d’y accorder plus d’énergie et de temps?

– As-tu un truc ou une façon d’étudier cette matière qui te permet de mieux y arriver? 

 – As-tu quelqu’un autour de toi qui t’aide dans tes travaux ou tes études ou tes cours?


« Dans mon parcours scolaire, les deux matières qui me demandent beaucoup d’effort sont les mathématiques et le français. Je n’ai pas de façon précise d’étudier ces matières, mais je tente de prendre beaucoup de notes et de mettre de la couleur, pour mieux détailler. J’essaie également d’aller voir les professeurs, quand j’ai besoin d’aide. Ça me demande beaucoup de courage, car je suis gênée. Les personnes qui m’aident sont mes parents Martine et Karl et mes amies, ainsi qu’Annie Leblanc en français et Marie-Ève Coutu en mathématiques, du collège Rivier.

– Maïka Vachon, 14 ans
Isaac Lafortune, 13 ans

« Pour moi, la matière à l’école qui me demande d’être le plus persévérant, c’est le français. Je n’étudie pas beaucoup cette matière, mais je demeure très attentif pendant le cours pour mieux y arriver. Et je n’ai personne autour de moi qui m’aide dans mes travaux ou mes études ou mes cours, je réussis à me débrouiller tout seul! »

– Isaac Lafortune, 13 ans

« Présentement, j’ai plus de difficulté en mathématiques. Normalement, c’est une de mes matières fortes, mais dans les dernières semaines, on dirait que les notions ne veulent pas me rentrer dans la tête. Je vais régulièrement en rattrapage et j’essaie de faire plus d’exercices dans le but de m’améliorer. Ce qui m’aide le plus, dans mon cas, ce n’est pas nécessairement l’étude, mais surtout l’organisation. Mon agenda est propre, clair et ordonné. Cela me permet de ne manquer aucune récupération, de rendre mes devoirs à temps et d’être préparée lors des évaluations. Les personnes qui m’aident beaucoup dans mes travaux scolaires sont mes amies. Nous nous entraidons. Quand l’une manque un cours, nous l’aidons à le rattraper et nous faisons notre possible pour aider l’autre si elle ne comprend pas la matière. »

– Émilie Lajoie, 14 ans

« Pour moi, la persévérance scolaire c’est de ne pas lâcher quand quelque chose est difficile et de continuer à faire des efforts pour mieux comprendre et pour mieux réussir. Une matière qui me demande d’être plus persévérante est le piano, car chaque jour, j’apprends un nouveau doigté, une nouvelle mesure, un nouvel accord qui sont plus difficiles que les précédents. Mais je continue de persévérer, car je sais qu’à la fin d’une pièce, je serai fière de l’avoir terminée, parce que le résultat est toujours impressionnant comparé à ce que je faisais au départ.

Pour mieux arriver au résultat final attendu, j’essaie de pratiquer le plus souvent possible chez moi, même si j’ai huit cours de piano sur un cycle de neuf jours. Aussi, quand je termine une pièce au piano, j’ai la sensation du devoir accompli, parce qu’à l’occasion, je ne crois pas toujours que je vais réussir à finir cette pièce. Mais, chaque fois, je suis satisfaite du résultat final.

Il y a plusieurs personnes qui sont là pour moi pendant le processus d’apprentissage. J’ai mes parents qui m’encouragent à continuer, car ils voient que ce n’est pas toujours facile, mais ils savent que je finis toujours par y arriver et cela m’encourage beaucoup. J’ai aussi mes amis, qui sont dans la même classe que moi, qui peuvent comprendre que c’est difficile parce qu’ils le vivent eux aussi. Puis, il y a finalement mon professeur, qui est non seulement présent pour moi, mais aussi pour les autres élèves de ma classe, afin de répondre à nos questions ou à nos inquiétudes à propos des pièces. Pour conclure, je persévère à l’école en général, mais surtout en piano parce que c’est ce que j’aime faire, c’est ce qui me fait vibrer à l’intérieur. »

– Elsa Dumont, 13 ans

« S’il y a une matière qui me demande de persévérer, ce sont bien les maths! J’ai toujours eu plus de difficultés dans cette matière. Mais heureusement, j’ai quelques petits trucs pour m’aider. Souvent, quand vient le temps d’étudier, je me mets de la musique. Je suis dans ma bulle. Et puisque personne ne me dérange, je peux prendre le temps de me concentrer. Je n’ai jamais à étudier seule parce que j’ai des amies merveilleuses. Elles prennent toujours le temps d’étudier avec moi, ou même m’aider dans mes devoirs. »

– Laurie Venner, 13 ans

Vous voulez en lire plus sur la persévérance au secondaire? Jetez un coup d’œil à Si ça ne va pas, parles-en! par Alexis Bouchard.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Qu'est-ce qu'on fait cet été?
13.07.2022
Noémi Blom

Qu'est-ce qu'on fait cet été?

À une prochaine, peut-être?
04.07.2022

À une prochaine, peut-être?

Quand le petit saint Jean-Baptiste a 40 ans
28.06.2022
Richard Vachon

Quand le petit saint Jean-Baptiste a 40 ans

Ce n’est qu’un au revoir… ou deux!
27.06.2022
Jordane Masson

Ce n’est qu’un au revoir… ou deux!

Bonne retraite, Madame la Directrice!
27.06.2022
Danielle Goyette

Bonne retraite, Madame la Directrice!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner