Bienvenue à la nouvelle directrice de l’école, Kathy Lapointe!

Kathy Lapointe est de retour à Compton avec le sourire et la joie au cœur. Celle qui a déjà enseigné à l’école Louis-St-Laurent y revient avec bonheur à titre de directrice cette fois-ci. L’écho a découvert pour vous le parcours de cette femme engagée pour la jeunesse.

Originaire de Lac-Mégantic, Kathy Lapointe a fait ses études en enseignement préscolaire et primaire au Cégep et à l’Université de Sherbrooke. Après avoir travaillé quelques années dans la région de Lac-Mégantic, elle déménage ensuite à Sherbrooke où elle demeure toujours. « Comme je venais plutôt d’un coin de campagne, j’aspirais plus à m’impliquer dans de petites communautés. J’ai travaillé à Sainte-Edwidge, à Martinville et j’ai finalement obtenu un poste, ici, à Compton, comme enseignante en 1997. J’ai enseigné chez les grands de 4-5e et 6e années. Je suis demeurée ici jusqu’en 2006. J’ai aussi fait un remplacement de quelques mois à la direction à l’époque. Donc, j’avais déjà touché un peu à ce type de poste et l’expérience m’avait bien plu. C’est là que le directeur général de la Commission scolaire m’a enjoint de suivre des cours de direction qui risquerait assurément de me servir un jour. C’était un bien bon conseil! Dans mes cours, je devais notamment faire un stage dans le milieu et je suis allée le faire à la Polyvalente Louis-Saint-Laurent à East Angus parce que je trouvais qu’il y avait là un beau programme de mentorat pour les enseignants et c’est quelque chose qui m’allumait. Alors qu’il y manquait une direction adjointe, on m’a offert ce poste que j’ai occupé pendant une année. Par la suite, je suis devenue adjointe à la direction de la Polyvalente Louis-Saint-Laurent et du Parchemin à East-Angus et un an plus tard, j’ai occupé le poste de direction adjointe à La Frontalière à Coaticook pendant deux ans avant d’obtenir enfin un poste de direction à part entière à Saint-Isidore et à Dudswell pendant quatre ans. Puis, j’ai été ensuite directrice pendant huit ans à l’école de Cookshire-Eaton. »

Le bonheur de revenir à Compton

Kathy Lapointe ne s’est pas posé la question longtemps quand le poste de direction s’est libéré à Compton. Elle y avait de merveilleux souvenirs et revenir dans ce charmant village la titillait beaucoup. « C’est pourquoi quand j’ai appris que Chantal Leroux prenait sa retraite, mon désir d’un nouveau défi et l’idée de revenir à Compton m’ont poussée à poser rapidement ma candidature pour la remplacer! Et voilà! Je suis revenue à mes anciennes amours dans ce si beau village de Compton au sein de cette communauté si accueillante! »

Toujours aussi passionnée

Kathy Lapointe a toujours aimé son travail. D’enseignante à directrice d’école, elle a toujours eu le sentiment d’être à la bonne place et d’accomplir ce qu’elle rêvait de faire. Femme énergique très à l’écoute, elle se promet d’être présente et disponible pour toute son équipe et les jeunes de l’école. « J’ai toujours été passionnée par l’enseignement dès mes débuts, mais j’avoue qu’un poste de directrice m’a permis de me surpasser plus encore. La direction, c’est carrément un autre métier que celui d’enseignante, mais ça demeure dans le même milieu que j’affectionne tout particulièrement. Mon souci comme enseignante, c’était, entre autres, de bien m’occuper des jeunes en difficulté et cela demeure une de mes priorités en tant que directrice. Comme enseignante, tu t’occupes d’une classe, comme directrice, ce sont tous les enfants de ton école dont tu prends soin. Et comme directrice, l’un de tes rôles est de réfléchir à leur mieux-être et d’agir en conséquence. Je trouve cela très stimulant! De plus, en tant que directrice, je suis confrontée à différentes situations surprises de jour en jour et ça demande de pouvoir se retourner sur un dix sous et d’être ouverte aux changements et aux nouvelles idées. J’aime bien ce défi constant et je souhaite contribuer de mon mieux, avec mon expertise, à faire grandir cette école et ces jeunes si inspirants! Et j’espère aussi travailler avec toute la communauté pour tout projet qui pourrait nous faire grandir tous ensemble! Je reviens vraiment à Compton, avec le sourire au cœur! »

Des Ordinateurs pour aider les jeunes en difficulté

ordinateurs pour aider les jeunes en difficulté

Une douzaine d’ordinateurs portables ont été attribués, ces dernières années, à certains élèves de l’école présentant des difficultés d’apprentissage et qui sont à risque d’échec ou en échec. Les enfants ciblés sont évalués selon un protocole établi par une équipe de professionnels (enseignants, orthopédagogues, orthophonistes, psychologues, etc.) qui gravitent autour de l’enfant. L’équipe évalue ce qui cause les difficultés de l’enfant et détermine les meilleurs moyens pour le soutenir dans sa réussite. Après l’essai de plusieurs moyens ne donnant pas les résultats escomptés, il se peut que l’équipe décide d’expérimenter un outil technologique avec l’enfant. Une expérimentation est faite avec différents logiciels compris dans ces portables pour voir si leur utilisation peut améliorer positivement la réussite de l’enfant. Si c’est le cas, une demande sera faite auprès du Centre de Service pour obtenir un portable au nom de l’élève. Le ministère de l’Éducation octroie alors un portable à cet enfant et lui permet son utilisation pour toute la durée de sa scolarisation primaire et secondaire.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Quitter le Togo pour découvrir le Canada
29.06.2024
Jordane Masson

Quitter le Togo pour découvrir le Canada

Du Niger à Compton
29.06.2024
Jordane Masson

Du Niger à Compton

À la rencontre du couple Margarit
29.06.2024
Danielle Goyette

À la rencontre du couple Margarit

Voyage en Afrique de l’Ouest
26.06.2024
Jordane Masson

Voyage en Afrique de l’Ouest

26.06.2024

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin – Juillet 2024

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner