De chaleureux vœux de l’Abbé Banaba

L'abbé Clément Banaba du Burkina Faso posant l,hiver devant une cathédrale
L'abbé Clément Banaba (Photo : Danielle Goyette)

Danielle Goyette

08.12.2020

L’abbé Clément Banaba est venu du Burkina Faso pour partager avec nous sa foi en l’humanisme. Il a d’abord invité à la prière les paroissiens des environs d’Ayer’s Cliff et de Sainte-Catherine-de-Hatley en 2019 pour venir ensuite en 2020 à Coaticook et à Compton.

La pandémie a changé le cours des choses et fait en sorte qu’on le rencontre moins souvent en personne, mais il demeure pourtant toujours bien présent dans notre région, le cœur ouvert aux rencontres et aux partages.

L’homme d’Église qui n’avait jamais mis les pieds dans la neige auparavant avoue avoir eu un choc à son arrivée. « Mon contact avec les gens et votre culture me plaisent beaucoup, mais j’ai encore un peu de difficulté à apprivoiser le froid et la neige, je vous avoue! » nous dit-il dans un sourire. Sa venue au Québec est issue d’un échange entre le diocèse de Sherbrooke et son évêché dans son pays. C’est bien humblement qu’il est arrivé chez nous, dans l’espoir de partager cette foi qui l’anime en organisant notamment des rencontres avec les paroissiens et en créant des groupes d’écoute pour les gens dans le besoin.

Dans son pays, il s’est notamment occupé de la pastorale auprès des tout-petits, en plus d’édifier la construction d’une nouvelle église. « J’ai été bien étonné de voir à quel point il y avait peu de fidèles dans les églises ici, alors que chez nous les églises sont pleines, les gens chantent et se rassemblent en très grand nombre pour prier. C’est troublant de voir vos lieux de culte, si grands, si beaux, mais presque vides. Par contre, le plus important, c’est toujours de partager notre amour dans la solidarité et l’amitié. Et ici, je rencontre bien des gens très généreux et attentifs aux autres », conclut l’abbé Banaba.

« À l’orée des Fêtes de Noël et du Nouvel An, je souhaite d’abord que l’Emmanuel qui vient à nous à Noël nous aide à chasser hors de l’humanité et hors de ce monde cette pandémie de la Covid-19. Je souhaite également pour cette nouvelle année 2021 que tout soit meilleur que l’année précédente. Que ce qui fut difficile hier ne soit désormais qu’un mauvais souvenir du passé au milieu des milliers de souvenirs joyeux de demain. »

L’abbé Clément Banaba
Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Quitter le Togo pour découvrir le Canada
29.06.2024
Jordane Masson

Quitter le Togo pour découvrir le Canada

Du Niger à Compton
29.06.2024
Jordane Masson

Du Niger à Compton

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste
29.06.2024
Jordane Masson

À la rencontre de Panine Jean-Baptiste

À la rencontre du couple Margarit
29.06.2024
Danielle Goyette

À la rencontre du couple Margarit

Grand rassemblement des Audet et Lapointe
26.06.2024

Grand rassemblement des Audet et Lapointe

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner