La persévérance scolaire, c’est toute l’année!

thumbs up; merci

Jacinthe Audet, Chantal Carrier et Sylvie Lemonde

01.04.2022

Pour l’occasion, les deux professeures Jacinthe Audet et Chantal Carrier ont donné la parole à leurs jeunes de 1re et 2e années en leur posant cette question:

« Que réussis-tu à faire maintenant qui était difficile pour toi en début d’année? » 

Voici leurs nombreuses réponses.
  • Être en silence… partout! C’était difficile! Maintenant je suis capable de le faire presque tout le temps! Thomas M.
  • Apprendre à lire : le son « on », c’était difficile. Maintenant, je le sais tout de suite. Maryane
  • Être bien assise sur ma chaise. Maintenant, c’est plus facile, j’y pense plus souvent! Flavie
  • Avoir des verts dans la journée! Abraham
  • Écouter les consignes des adultes. Maintenant, quand on m’appelle, je viens les écouter. Bobby
  • Regarder la personne qui parle. C’est plus facile maintenant! Léanne
  • Lire des livres de bibliothèque. Au début, je n’étais pas capable de lire beaucoup de mots. Maintenant, je suis capable de lire des pages! Thomas P.
  • La lecture, c’est maintenant facile! Emylia
  • C’était dur de lire avant. Maintenant, je suis plus capable parce que j’essaie plus. Liliane
  • Lire au début, j’avais de la misère avec les sons è qui s’écrivaient « ai/ei ». Maintenant, ça va mieux parce que je me suis pratiqué beaucoup. Thomas B.
  • Écrire les sons que je voulais, c’était difficile. Maintenant, je suis un peu plus content d’avoir les bons sons. Je suis capable d’écrire des phrases dans des histoires! Olivier
  • Je suis rendue bonne pour m’habiller rapidement! J’ai plus de temps pour jouer à la récréation! Melody
  • Je sais maintenant un peu lire en lettres attachées. Je trouve que les lettres ressemblent aux autres lettres. Ça m’aide à les lire. Romane
  • Les mathématiques, faire les + et les –, c’était plus difficile. Maintenant, je suis capable de les faire! Chloé
  • Bien écouter les consignes. Je me force fort pour y penser. Léo
  • Ne pas parler dans le corridor. Ce qui m’aide, c’est que je me place avec quelqu’un qui ne me fera pas parler. Alice
  • M’habiller vite et aller vite en bas. Je pense dans ma tête à m’habiller vite et je regarde le time-timer. Nohlan
  • Faire le travail demandé. Ce qui m’aide à travailler plus, c’est que je lis les consignes. Dylan
  • Les mathématiques, je n’étais pas capable au début de l’année. Maintenant, je suis capable de compter les nombres. Léwis
  • Écrire les sons et écouter! Je me suis pratiqué fort. Je suis capable maintenant d’y penser dans ma tête. Logan
  • Je peux m’habiller plus vite maintenant sans manquer ma récré et les mathématiques sont plus faciles !!! Lyvia
  • Au début de l’année, je n’étais pas capable de lire et maintenant si. J’ai beaucoup appris à l’école. Patrick

Je vous dis MERCI!

Bien que les journées de la persévérance scolaire se soient déroulées en février, les défis de persévérance qui attendent les jeunes se manifestent au quotidien, même toute l’année. 

Alors, je veux te dire MERCI ! 

MERCI pour tes efforts et l’énergie que tu fournis jour après jour ! Sois assuré que nous sommes derrière toi pour te guider vers la réussite ! Il n’y a pas de petites ou grandes victoires, mais plutôt des moments qui, je l’espère, te rendent fier de toi. 

MERCI également à tous les accompagnateurs, parents, enseignants, éducateurs, personnels de soutien, bref, tous ceux qui gravitent autour de nos jeunes et qui, par vos gestes, vos mots et vos conseils les aident à rester motivés et engagés.

Pour l’occasion, nous avons voulu donner la parole aux jeunes et aux intervenants scolaires.

Aux jeunes, nous avons demandé de partager avec nous une réussite qui les rend fiers. Les intervenants, quant à eux, nous ont confié les gestes ou les paroles qui font une différence dans le parcours des jeunes. 

De plus, la Municipalité s’engage à reconnaître les jeunes dans leur parcours en remettant les certificats du maire à la fin de la présente année scolaire. 

À tous, je vous dis MERCI pour vos témoignages et vos actions ! 

– SYLVIE LEMONDE
Conseillère municipale
Responsable des questions familiales et des aînés


  • Je suis maintenant capable de faire des treize. Mia
  • Je suis maintenant capable de faire de la planche à neige. Nolan
  • Je suis fier de mon amélioration dans ma lecture. Depuis le début de l’année, je me suis beaucoup amélioré dans ma lecture. Tommy
  • Je n’étais pas capable de faire des phrases, mais maintenant, je suis capable. Éliane
  • Avant, je n’étais pas capable de faire de la mécanique, mais maintenant, je peux. Félix
  • Quand je suis arrivée à l’école de 2e année, je babounais et je sortais de la classe. Maintenant, je ne sors plus de la classe et je ne baboune plus pour rien. Maélya
  • Avant, je n’étais pas capable de me concentrer sur mes mathématiques, mais là je suis grand et je suis capable de me concentrer sur moi-même. Sophilia
  • Je suis capable de lire un livre maintenant. Éveline P.
  • Avant, je n’étais pas capable de lire un gros livre. Mais là, oui et je suis aussi capable d’écrire. Éloïk
  • Avant, je n’étais pas capable de compter jusqu’à 600 et maintenant, je suis capable de compter jusqu’à 900… même plus! Charlie
  • Maintenant, je suis capable de lire un livre et avant je n’étais pas capable. Maëlle
  • Je suis capable de bien écrire, de faire des mathématiques et de lire des phrases. Evelyne J.
  • J’aime apprendre les maths et le français. J’aime faire mes devoirs et la lecture. J’ai appris à faire du ski et à nourrir les oiseaux. Élysabeth
  • Au début de l’année, je n’étais pas capable de terminer des phrases. Maintenant, j’arrive à terminer des phrases. Rafaëlle
  • Je suis fière de moi parce qu’au début de l’année, je faisais des dessins au lieu de travailler. Maintenant, je fais mon travail. Chloé L.
  • Je suis fière de lire parce qu’au début de l’année, je n’étais pas capable. Laïla
  • Je suis bon pour faire le travail. Liam
  • Je me suis amélioré pour rester assis et pour écrire. Parce qu’avant, je ne restais pas assis, mais j’ai appris à rester assis puis à écrire. Olivier
  • La matière qui me demande d’être persévérante est le français. Parfois ça me décourage, alors je me dis que je suis bonne et ça m’aide. Pour étudier, mes parents m’aident. Léanne
  • La matière qui me demande d’être persévérante est l’anglais. Pour réussir, j’essaie de bien écouter les consignes et de rester concentrée en classe. Je peux compter sur certains amis qui connaissent bien l’anglais pour m’aider. Romane
  • L’anglais me demande beaucoup de persévérance. Quand je rencontre des difficultés, je recherche dans mon cahier pour trouver des mots et je demande à des gens qui connaissent bien l’anglais de m’aider, comme mon prof et une amie. Mathilde

Pour un jeu bien amusant, jetez un coup d’œil à Je persévère, tu persévères, ils persévèrent! par Jordane Masson. Pour encore plus de témoignages, lisez La persévérance au secondaire!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Parcours littéraire en réalité augmentée
11.06.2024

Parcours littéraire en réalité augmentée

Un homme passionné de politique municipale
30.04.2024
Élodie Harriman

Un homme passionné de politique municipale

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert
30.04.2024
Mathilde Laprade Ravenhorst

Une rencontre privilégiée avec madame Geneviève Hébert

Benoît Bouthillette, un homme impliqué
30.04.2024
Annabelle Ladouceur

Benoît Bouthillette, un homme impliqué

Toute une armée de robots!
03.04.2024
Geneviève Hallée, enseignante

Toute une armée de robots!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner