Anne-Sophie Dorion – La natation – Une passion

Anne-Sophie Dorion

28.04.2021

Anne-Sophie Dorion est native de Compton et y a toujours vécu. Elle a été à la garderie Les 3 Pommes et étudié à l’école Louis-St-Laurent, à la Frontalière, puis au Cégep de Sherbrooke en Sciences, Lettres et Arts. Elle vient de compléter son baccalauréat en psychologie et va poursuivre son parcours académique pour l’obtention de son doctorat en recherche et intervention (ph. d) en psychologie, cheminement enfance-adolescence à l’Université de Sherbrooke campus Longueuil. Anne-Sophie nous parle de l’une de ses passions, la natation.

« Ce moment, ce court instant,

Juste avant,

Juste avant de me laisser tomber,

Tête en premier,

Vers cet élément qui est mien,

Mon souffle, je retiens

Nervosité dans les tripes,

Cœur anticipe,

Anticipe les erreurs,

Mais tout n’est que leurre,

N’ai-je pas le temps de finir cette pensée,

Que le signal est donné,

Déjà, je me suis élancée

Déjà, toute pensée m’a quittée

Mon corps fait des mouvements,

Automatiquement,

Ces gestes si souvent répétés,

Sont naturellement exécutés,

Fluide, mouvante, toujours changeante,

Tu me retiens, je te défie,

Persévérante,

Ô je le suis,

Car contre le temps je me bats,

Il est invisible, tu es translucide,

Mais au final, c’est moi qui gagnerai.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été dans l’eau. Il faut dire qu’avec les années, mon rapport à l’eau s’est transformé. Initialement, c’était pour y jouer. Je pouvais passer des heures et des heures à m’amuser dans la piscine. Je prenais également beaucoup de plaisir lors de mes cours de natation. J’aimais y apprendre de nouvelles techniques de nage et les pratiquer pour passer au niveau suivant. À ce moment, je dois avouer que mes monitrices de natation étaient mes modèles. Arrivée à l’adolescence, j’ai donc commencé mes formations en sauvetage. L’eau était devenue un moyen pour s’entraîner et la piscine, mon milieu de travail. J’ai continué les formations pour devenir à mon tour monitrice en sécurité aquatique. J’ai eu tant de plaisir à transmettre mes connaissances et ma passion aux jeunes. Motivée à m’impliquer dans mon école secondaire, je me suis présentée au poste de vice-présidente, en ayant en tête l’objectif de lancer une équipe de natation de compétition. Grâce à des adultes qui ont aussi cru en ce projet, l’équipe a vu le jour. J’étais alors en secondaire cinq. J’ai ainsi pu participer pendant un an à des compétitions régionales. L’année suivante, je devenais un des deux entraîneurs de l’équipe. Pendant les cinq dernières années, j’ai appris à ces jeunes les bases en natation, je les ai aidés dans leur gestion du stress et je les ai motivés dans les moments plus difficiles. À travers mon travail dans le domaine aquatique, j’ai pu explorer plus concrètement les thématiques dont j’apprenais la théorie dans mes cours du baccalauréat en psychologie. Mon parcours académique se poursuit maintenant au doctorat en recherche et intervention en psychologie. Je laisse derrière moi mes emplois dans le domaine aquatique, mais je continuai de nager, c’est inévitable. »

                                                                                                                        Anne-Sophie

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala
30.04.2024
Rosalie et Émilie Lajoie

Rosalie et Émilie Lajoie au Guatemala

Les journalistes en herbe nous proposent leurs critiques
01.11.2023
Collectif

Les journalistes en herbe nous proposent leurs critiques

Mots mêlés de la rentrée
30.09.2023

Mots mêlés de la rentrée

Quitter le Guatemala pour le Québec à 12 ans
29.06.2023
Zachary Lachance

Quitter le Guatemala pour le Québec à 12 ans

Dejar Guatemala por Quebec a los 12 años
18.06.2023
Zachary Lachance

Dejar Guatemala por Quebec a los 12 años

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner