Être écolo et prendre conscience des enjeux environnementaux

Jason Gagné

10.10.2019

Chères lectrices, chers lecteurs,

Comme vous l’avez certainement vu et entendu parler, l’environnement et les changements climatiques sont des sujets d’actualité, c’est pour cette raison que j’ai décidé de vous écrire aujourd’hui.

Ce n’est plus une question d’y croire ou de ne pas y croire, mais plutôt de planifier nos choix futurs pour préserver notre si belle planète.

Être écolo, c’est être cultivé, car en prenant conscience des enjeux environnementaux, nous nous instruisons, et par la suite, nous pouvons faire prendre conscience de ces faits à notre entourage et ainsi contribuer à l’effet d’entraînement.

Une fois que nous maîtrisons le sujet, il est temps de passer à l’action. Il y a, bien sûr, différents niveaux à atteindre graduellement, je ne demande à personne d’adopter un mode de vie zéro déchets du jour au lendemain, mais par contre, refuser un sac de plastique ou une paille de plastique n’a jamais tué personne.

Bien que nombreux soient ceux pour qui les petits gestes sont maintenant insuffisants, je crois éperdument que si chaque personne accomplissait un ou quelques petits gestes par jour, que ce ne soit qu’en limitant au minimum l’utilisation de plastiques à usage unique ou en rapportant ses canettes et ses bouteilles consignées, il y aurait déjà une différence dans la quantité de déchets se retrouvant dans la nature. Saviez-vous qu’environ 57 millions de pailles de plastique à usage unique sont jetées chaque jour au Canada ? Cette situation m’alarme à un très haut point. Pour diminuer ce nombre énorme, je vous propose deux options.

La première est la moins coûteuse et la plus accessible, c’est tout simplement de refuser la paille. Il est possible dans la majorité des situations de boire sans ces tubes de plastique qui mettront beaucoup trop d’années à disparaître de notre planète. La deuxième option consiste à utiliser une paille réutilisable en bambou ou en Stainless. Celles-ci se transportent très aisément dans un sac à main ou dans le coffre à gant de la voiture.

La région de Compton et ses environs regorgent de produits locaux accessibles à tout le monde, je tiens personnellement à féliciter les gens qui achètent déjà des aliments locaux.

En plus d’acheter des produits d’ici, avez-vous déjà songé à faire pousser vos propres légumes dans votre jardin? Un jardin est très peu coûteux à produire et peut vous fournir un bon ratio de légumes durant la saison chaude.

En récoltant ou en achetant aussi une simple tomate dans un marché local, nous encourageons la culture durable et non pas un grand importateur de légumes d’un pays différent avec des normes environnementales différentes.

Je suis conscient que certains produits ne se cultivent pas sous nos climats, c’est pour cette raison que je vous conseille de sélectionner des aliments biologiques de préférence en vrac.

Petite parenthèse, il est très intéressant de se fabriquer des sacs en tissu pour transporter les fruits et les légumes du marché en évitant ainsi l’utilisation de sacs de plastique, je vous invite à regarder les tutoriels prévus à cet effet sur Internet.

Et puis, quoi de plus simple que la consigne? En parlant de développent durable, la consigne en est championne. L’aluminium est un matériau recyclable à l’infini, c’est pour cette raison qu’en rapportant vos cannettes consignées, vous contribuez à faire tourner la roue d’un mode de vie plus durable.

Pour conclure, je vous invite tous à prendre part au mouvement environnemental et à partager votre façon de penser et vos accomplissements avec vos proches pour leur donner à leur tour la piqûre et, à long terme, de créer une communauté écolo.

Sur ce, chères lectrices, chers lecteurs, je vous souhaite une excellente journée remplie de pensées vertes !

Jason Gagné, 16 ans

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Retour aux sources musicales
03.11.2021
Jordane Masson

Retour aux sources musicales

Le doux vent de septembre
03.11.2021
Samanta Goulet

Le doux vent de septembre

Route Louis S. St-Laurent
03.11.2021
Jeanmarc Lachance

Route Louis S. St-Laurent

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin
03.11.2021

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin

DES NOUVELLES DE L’ÉCOLE LOUIS-ST-LAURENT
26.10.2021
Chantal Leroux

DES NOUVELLES DE L’ÉCOLE LOUIS-ST-LAURENT

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner