Ce n’est qu’un au revoir… ou deux!

Lucie Poirier, enseignante en éducation physique
Après 35 ans en éducation physique, Lucie Poirier predra aussi sa retraite à la fin de l'année scolaire. Photo: Marie-Claude Gauthier

Alors que l’année scolaire tire à sa fin, l’école Louis-St-Laurent perdra deux perles de plus : Lucie Poirier, enseignante en éducation physique, et Michel Sharpe, responsable de l’entretien ménager. Ces deux départs, qui s’ajoutent cette année à celui de la directrice, Chantale Leroux, laisseront un grand vide à remplir dans l’équipe-école.

La passion du sport

Après 35 ans d’enseignement en éducation physique, incluant des années à enseigner les sciences, le français et à agir en tant que conseillère pédagogique, Lucie Poirier lègue à l’école Louis-St-Laurent un riche programme sportif. Résidente de Sherbrooke, c’est 28 années qu’elle aura consacrées à l’école de Compton. Elle laisse derrière elle un projet qu’elle voit comme son « bébé ». « Le projet Éduc m’a toujours tenu à cœur. Je l’ai lancé avec Louise Chapdelaine dans le temps. L’idée était de rendre les jeunes actifs et que ça se perpétue à l’âge adulte. On a donc inclus des sports comme le patin, la natation, le vélo, le ski de fond, la planche à neige, le ski alpin et le golf dans la programmation. On voulait montrer aux enfants les possibilités qu’ils avaient en dehors des gymnases. »

Passionnée par l’activité physique, Mme Poirier se considère chanceuse d’avoir pu partager avec les familles de Compton autant de belles expériences sportives. Pour elle, bouger, peu importe l’âge, demeure une priorité. « Je voudrais remercier les parents pour leur soutien. Ils ont embarqué dans ma folie et l’ont rendue possible. On a la chance d’avoir des parents très participatifs. J’étais contente de découvrir que certains apprenaient avec nous à faire du ski alpin pour y retourner en famille ou que d’autres découvraient pour la première fois une piste cyclable grâce à nos sorties. J’espère que ça va continuer ainsi. Je remercie aussi le personnel de l’école de leur implication pour ce projet ainsi que les élèves. Merci de m’avoir permis de vivre tous ces bons moments pendant plusieurs années! »

Dans un lieu qu’on aime

De son côté, Michel Sharpe s’est accumulé 22 années d’expérience en entretien ménager, dont 16 ans à Compton. Habitant la municipalité de Coaticook, il a travaillé dans les environs, mais son cœur était toujours à Compton. « Quand le poste à l’école de Compton s’est ouvert, je n’ai pas hésité. J’aimais déjà la place pour y avoir travaillé à contrat. C’est une belle école, un beau milieu, et on m’a toujours bien traité. Je n’oublierai jamais les enseignants. Je remercie toute l’équipe-école de m’avoir pris comme je suis et d’avoir apprécié mon travail. » Malgré sa retraite, Michel se sent plein d’énergie et compte bien faire quelques jobines ou remplacements dans les alentours, dont au CRIFA où il a aussi travaillé plusieurs années.

Michel Sharpe, responsable de l'entretien ménager
Michel Sharpe, responsable de l’entretien ménager à l’école Louis-St-Laurent prendra sa retraite

Un immense merci pour tout ce temps consacré à nos jeunes Comptonois et Comptonoises! Nous vous souhaitons une merveilleuse retraite!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Qu'est-ce qu'on fait cet été?
13.07.2022
Noémi Blom

Qu'est-ce qu'on fait cet été?

À une prochaine, peut-être?
04.07.2022

À une prochaine, peut-être?

Quand le petit saint Jean-Baptiste a 40 ans
28.06.2022
Richard Vachon

Quand le petit saint Jean-Baptiste a 40 ans

Ce n’est qu’un au revoir… ou deux!
27.06.2022
Jordane Masson

Ce n’est qu’un au revoir… ou deux!

Bonne retraite, Madame la Directrice!
27.06.2022
Danielle Goyette

Bonne retraite, Madame la Directrice!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner