La fraise : Les péripéties d’un petit fruit savoureux

Photo de fraises fraîches et juteuses
Le temps des fraises est déjà là. Allez aux fraises et bourrez-vous la fraise! Ça goûte l’été! | Photo: Pixabay

Jean-François Foucault

24.06.2024

Homo Sapiens mange des fraises depuis la préhistoire. Le fraisier des bois, une espèce aux toutes petites fraises, était répandu partout dans l’hémisphère Nord. Nos ancêtres ont d’abord récolté ses fruits et ont ensuite appris à le cultiver.

À l’époque romaine, le fraisier des bois était une plante médicinale utilisée pour traiter les maladies dépressives et faire des masques de beauté. Sa culture se perd avec la chute de l’Empire romain pour mieux reprendre au Moyen Âge. Charles V, roi de France de 1364 à 1380, fait cultiver 1 200 fraisiers dans le jardin royal. La culture de la petite fraise des bois s’est ensuite répandue dans toute l’Europe. 

Mais l’arrivée des Européens en Amérique va nous changer la fraise! À la fin du 16e siècle, des explorateurs en Amérique du Nord, tombent sur le fraisier de Virginie qui porte des fruits plus gros et plus juteux que le fraisier des bois. C’est une révélation et le fraisier de Virginie va supplanter le fraisier des bois dans les jardins européens. 

Un espion français

C’est alors qu’un espion vient s’en mêler. Le roi Louis XIV envoie en 1714 un navire en expédition sur les côtes de l’Amérique du Sud. Officiellement, c’est pour faire du commerce, mais un homme à bord a pour mission d’inventorier et de cartographier les fortifications espagnoles. Cet espion français, se nomme, tenez-vous bien, Amédée-François Frézier. Il se trouve que M. Frézier est aussi botaniste et les fraises cultivées par les autochtones du Chili attirent son attention. Il est impressionné par la taille de ces fraises « grosses comme des œufs de poules », écrit-il. Celui-ci rapporte des plants de ce fameux fraisier du Chili en France. Il constate avec déception que seulement cinq plants femelles ont survécu dans le transport et qu’en l’absence de plants mâles, on n’aura jamais de fraises du Chili…

Fort heureusement, ces plants du Chili avaient été plantés à proximité de fraisiers de Virginie… Les premiers fraisiers hybrides apparaissent spontanément vers 1740 et se sont avérés être des plants robustes à la production généreuse et aux fruits savoureux. Aujourd’hui, toutes les fraises consommées dans le monde proviennent de ces deux plants, le fraisier d’Amérique du Nord et le fraisier d’Amérique du Sud, qui se sont croisés par un heureux hasard en France au 18e siècle. 

Le temps des fraises est déjà là. Allez aux fraises et bourrez-vous la fraise! Ça goûte l’été!

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

La rhubarbe: polyvalente comme le citron
31.05.2024
Jean-François Foucault

La rhubarbe: polyvalente comme le citron

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne
03.04.2024
Jean-François Foucault

Jambon et ananas : Un accord improbable qui fonctionne

La soupe aux pois: l’un des plus vieux mets de notre patrimoine alimentaire
29.02.2024
Jean-François Foucault

La soupe aux pois: l’un des plus vieux mets de notre patrimoine alimentaire

De la carotte au délicieux gâteau!
02.02.2024
Jean-François Foucault

De la carotte au délicieux gâteau!

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner