Les coulisses de L’écho: Danielle Robinet

Danielle Robinet
Danielle Robinet, secrétaire au conseil d'administration de l’OBNL L’écho de Compton. Crédit photo: Dany Coulombe
ÉDUCATION, TRAVAIL, RÉALISATIONS 

Originaire de l’Outaouais, c’est à l’Université d’Ottawa que j’obtiens mon baccalauréat en Biologie, suivi par un diplôme en Graphisme au Collège Algonquin à Ottawa. Je travaille comme graphiste, puis directrice artistique. Arrivée dans les Cantons-de-l’Est, je suis engagée, avec bonheur, dans l’agence Standish Communication, à Sherbrooke. En 1996, j’amorce une carrière captivante d’enseignante en Infographie au Centre de formation professionnelle 24-Juin. De ce fait, c’est le certificat en Enseignement professionnel de l’Université de Sherbrooke que j’ai maintenant en poche. Passionnée pour la typographie, la conception de logotypes, la mise en page, le dessin et la qualité du français, je réalise également des contrats de graphisme à la pige, car j’adore créer !

C’est à Compton que s’amorce mon implication bénévole. D’abord en m’intégrant à l’organisme de participation des parents à l’école Louis-St-Laurent, puis au Conseil d’établissement et Comité de parents à la commission scolaire. Je me joins ensuite à une joyeuse équipe pour organiser l’exposition de voitures anciennes à Compton lors des célébrations du 150e de la paroisse. C’est une belle aventure qui dure depuis plus de 15 ans. Se sont ajoutées Les Comptonales auxquelles je participe en tant que bénévole depuis les débuts, puis le Festin des Grâces et le tournage de La Petite Séduction. J’ai navigué pour le nettoyage de la rivière Coaticook quelques fois, et je me promets d’y retourner ! Je me suis aussi impliquée un an pour les dynamiques Lions 2.0. 

POURQUOI ME SUIS-JE IMPLIQUÉE POUR L’ÉCHO ?

J’ai voulu tout naturellement me joindre au conseil d’administration de l’organisme à but non lucratif L’écho de Compton, lors de sa fondation en 2018. C’est L’écho qui m’a permis de découvrir Compton, principalement au travers des récits de Lisette Proulx. Mes compétences de directrice artistique et mon expérience dans la mise en page de magazines et de contrôle de la qualité de la production et de l’impression étaient mises à profit les premières années. C’est une contribution qui me plaît, car je considère notre journal communautaire comme essentiel au rayonnement de ma municipalité, et c’est, je dois le dire, un vrai plaisir de faire partie d’une si belle équipe ! Depuis peu, j’y occupe le poste de secrétaire avec un rôle simplifié qui convient à mon horaire et qui consiste à rédiger les procès-verbaux de nos rencontres et de l’assemblée générale annuelle. Ceci implique de prendre en note les éléments importants discutés, de les résumer, puis de préparer les résolutions du conseil.

Puis… durant mes moments tranquilles ou pendant mes journées de congé, on peut me voir en train de… lire, bouger, voir la famille et les amis, bricoler, jardiner, voyager, aimer, savourer la vie ! 

Danielle Robinet, secrétaire, CA de l’OBNL L’écho de Compton
Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Dans la même catégorie

Quitter le Togo pour découvrir le Canada
29.06.2024
Jordane Masson

Quitter le Togo pour découvrir le Canada

Du Niger à Compton
29.06.2024
Jordane Masson

Du Niger à Compton

À la rencontre du couple Margarit
29.06.2024
Danielle Goyette

À la rencontre du couple Margarit

Voyage en Afrique de l’Ouest
26.06.2024
Jordane Masson

Voyage en Afrique de l’Ouest

26.06.2024

L’écho de l’église Saint-Thomas-d’Aquin – Juillet 2024

S'abonner à l'infolettre?
C’est simple.

Sélectionnez vos champs d'intérêts

Recevez les actualités par courriel!

Je veux m’abonner